2 min de lecture Cgt

CGT : Thierry Lepaon a pensé à mettre fin à ses jours après le scandale de l'appartement

L'ancien numéro un de la CGT, accusé d'avoir réalisé de coûteuses réparations dans son appartement et son bureau, a dévoilé avoir pensé à en finir.

Thierry Lepaon, ex-secrétaire général de la CGT
Thierry Lepaon, ex-secrétaire général de la CGT Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Il a vécu trois mois de crise qui ont failli lui être fatals. Thierry Lepaon, ex-secrétaire général de la CGT, avait dû démissionner le 7 janvier dernier après une violente polémique.Des révélations faites à la presse affirmaient qu'il avait fait financer par la CGT des travaux de rénovation de son appartement de fonction pour 130.000 euros. Il aurait également fait refaire la décoration de son bureau au siège de la CGT pour la coquette somme de 65.000 euros.

Une enquête interne à la CGT l'avait blanchi en avril, concluant qu'il n'avait "pas eu connaissance des devis" et avait "découvert les travaux une fois ceux-ci achevés".

L'enfer peut vous conduire à faire des choses qui sont inéluctables

Thierry Lepaon, ex-secrétaire général de la CGT
Partager la citation

Mais le mal est fait et Thierry Lepaon dévoile avoir "vécu l'enfer" comme il l'a confié à France Info. "L'enfer peut vous conduire à faire des choses qui sont inéluctables, je suis passé juste à côté", a-t-il ajouté. "On n'en sort pas comme ça, et on se demande à un moment donné si, pour en sortir, la solution c'est pas de mettre fin à ses jours". L'ancien numéro un de la CGT estime que l'affaire avait été bien préparée et que les protagonistes avaient fait en sorte qu'elle ne s'oublie pas facilement. "J'ai pensé pendant de longues semaines à essayer de rester debout, mais le mal, il a été organisé, il a été extrêmement violent, il a été construit sur une durée pour que ça marque les consciences".

Des traîtres dans l'organisation

Thierry Lepaon, ex-secrétaire général de la CGT
Partager la citation

Les informations avaient été dévoilées, selon le principal intéressé, par neuf "traîtres". "Je sais en grande partie quelles sont les neuf personnes qui sont allées, le même jour à la même heure, dans les trois journaux qui ont parlé pendant plusieurs semaines des affaires". Thierry Lepaon confie même que sur ces neuf personnes, il en connaît "sept parfaitement". Il s'agit selon lui de "militants avides de pouvoir et pas très honnêtes". Il espère maintenant que la CGT pourra lui rendre justice en n'octroyant de responsabilités à aucune de ces personnes dans les années à venir. Lui-même reste adhérent mais exclut complètement d'occuper de nouvelles responsabilités de direction un jour.

À lire aussi
Philippe Martinez cgt
Coronavirus : Martinez demande à Macron d'augmenter le Smic et d'interdire les licenciements

En septembre, Thierry Lepaon publiera "La vie continue", un livre où il affirme ne pas chercher à régler ses comptes avec la CGT.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cgt Thierry Lepaon Démission
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants