1 min de lecture Économie

Ces fleurons industriels français qui plaisent tant aux investisseurs étrangers

ÉDITO - Les industriels étrangers trouvent de plus en plus d'attraits dans les grandes usines françaises. Preuve en est les deux grosses opérations donnent en ce moment le tempo, à Dunkerque et à Fos-sur-Mer.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Ces fleurons industriels français qui plaisent tant aux investisseurs étrangers Crédit Image : AFP / Boris Horvat | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

Ce sont deux opérations bien synchronisées. La première est au nord : l'arrivée d'un gros bras indien au chevet d'un de nos fleurons industriels dans cette région, Aluminium de Dunkerque. Il s'agit de l'ex-Péchiney, la plus importante fonderie d'aluminium d'Europe, dont le sort était en pointillés depuis deux ans.

La seconde opération se passe au sud, à Fos-sur-Mer. Là c'est un champion chinois qui va créer de toutes pièces la plus importante unité de production chimique chinoise en France.

Ces deux opérations sont très instructives. D'abord elles donnent un signe de la confiance dans l'espace économique français qui semble revenue par rapport à ces investisseurs des pays émergents.

Les étrangers font le jeu

Mais elles signifient surtout, comme on dit au football, que sur le banc des remplaçants il n'y a pas beaucoup d'investisseurs français : ce sont des étrangers qui font le jeu. Il faut aussi souligner un retournement plus général d'analyse : on peut encore produire dans l'Hexagone de l'acier, de l'aluminium ou de la chimie.

À lire aussi
Les factures de tous les usagers pendant la période du 15 août 2009 au 13 août 2010 seront recalculées consommation
Factures : pourra-t-on bientôt choisir la date de prélèvement ?

Quels sont les projets précis de ces investisseurs ? Pour l'Indien Gupta c'est un investissement de 2 milliards d'euros, à la fois en production mais aussi en développement de futurs produits finis pour l'industrie automobile.

Pour le Chinois Quechen, ce sera un investissement autour de 130 millions d'euros pour la création d'une usine de production toute neuve de silice destinée à la fabrication de pneumatiques haut de gamme plus écologiques (les fameux "pneus verts").

Les plus

- Lufthansa a repris à Ryanair la place de numéro un du transport aérien en Europe.

- Naf Naf et ses 182 boutiques en France et dans le monde vont passer sous pavillon chinois. Les 900 emplois de cette société ne seraient pas menacés à court terme

La note du jour

13/20 à ArcelorMittal. Le leader mondial de l'acier va vendre ses productions sur Internet via une plateforme (e-steel). La France sera le marché test de cette innovation.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Industrie Entreprises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants