1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Camaïeu : "On fait comment maintenant ?", se désespère une salariée laissée sur le carreau
1 min de lecture

Camaïeu : "On fait comment maintenant ?", se désespère une salariée laissée sur le carreau

REPORTAGE - Après le placement de l'enseigne Camaïeu en liquidation judiciaire, près de 2.600 salariés vont se retrouver au chômage.

Une enseigne Camaïeu (illustration)
Une enseigne Camaïeu (illustration)
Crédit : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Camaïeu : "On fait comment maintenant ?", se désespère une salariée laissée sur le carreau
00:01:37
Franck Antson - édité par Alexandre Bozio

La fin de l'espoir pour les salariés de l'enseigne Camaïeu. Ce mercredi 28 septembre, le tribunal de commerce de Lille a acté le placement en liquidation judiciaire de l'entreprise. Aux commandes depuis deux ans, la direction avait accumulé trop de pertes et avait tenté un dernier coup en quémandant près de 70 millions d'euros à l'État afin de relancer le groupe français. 
 
Camaïeu a désormais deux jours pour liquider ses stocks et toutes les enseignes devront avoir fermé leurs portes au 1er octobre prochain au soir. Ces fermetures concernent près de 2.600 salariés et 511 boutiques. Au moment de l'annonce, certains employés ont laissé exploser leur colère vis-à-vis de l'actionnaire et homme d'affaires Michel Ohayon : "Vous trouvez cela normal ? Ça fait deux ans que l'on se battait pour qu'ils nous reprennent, on avait confiance en ses projets", a notamment déclaré Cindy. "Toute une vie à la poubelle. 2.700 personnes à la rue, on fait comment maintenant ? C'est lui qui va payer nos loyers et qui va nourrir les familles ?" 

Depuis plusieurs semaines, l'espoir avait disparu chez de nombreux salariés de la marque, travaillant dans les entrepôts ou au sein des magasins. "Il n'y a plus d'argent. On a fait tout ce qu'on a pu pour sauver la boîte, mais on n'a pas réussi", confie ainsi Louisa à RTL. "L'État n'a rien à voir là-dedans, c'est plus la faute de l'actionnaire. Il faut qu'on digère et après, on verra. Nous sommes une famille, mais c'est la fin d'une histoire". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire