1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Caen : enquête suite à des soupçons de bizutage à la fac de médecine
1 min de lecture

Caen : enquête suite à des soupçons de bizutage à la fac de médecine

Alertée par des syndicats étudiants, la police a ouvert une enquête concernant des soupçons de bizutage à la fac de Caen.

Le Palais de justice de Caen, en 2007 (illustration)
Le Palais de justice de Caen, en 2007 (illustration)
Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
Martin Planques

Des auditions sont prévues dans les semaines à venir. Une enquête de police a été ouverte après que deux syndicats ont signalé à la justice des faits de bizutage à la faculté de médecine de Caen.

Des auditions sont prévues dans les semaines à venir. Les syndicats Sud Éducation et SL Caen  (Solidaires Étudiant(e)s) ont été alertés en mars dernier par une affiche annonçant le gala de la fac de médecine. On pouvait y voir des hommes en toges romaines entourant, le sourire aux lèvres, une femme à terre, dénudée et ensanglantée.

Après avoir obtenu son retrait auprès de la présidence de l'université, les syndicats ont mené une enquête sur les réseaux sociaux et découvert "un bizutage institutionnalisé" sur le groupe Facebook secret de la corpo médecine. Selon Le Mondele syndicat SUD a envoyé le 6 octobre à la justice, au rectorat ainsi qu’au président de l’université, un dossier contenant des témoignages, des photographies, des vidéos et des captures d’écran de messages.

Des "commandements" virant à l'humiliation à caractère sexuel

Notamment en cause, une liste de 69 commandements à réaliser figurant sur le groupe Facebook de la corpo médecine. Ces commandements étaient instaurés chaque rentrée par les étudiants de deuxième année afin de marquer des points, preuves vidéo à l'appui. Ils mélangeaient des actions louables, des blagues potaches et des humiliations à caractère sexuel, jusqu'à la réalisation d'un film pornographique.

Une étudiante a témoigné dans Ouest-France et confirmé l'état d'esprit régnant autour de de la corpo médecine, "les étudiants en médecine revendiquent pour beaucoup une sexualité très libre. J'ai fait des choses que je ne faisais pas auparavant, poussée par l'esprit de groupe". Prévenue par les syndicats, la direction de l'université de Caen a réagi en annulant le weekend d'intégration prévu ces 27 et 28 octobre. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/