1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Budget de la défense : Nicolas Sarkozy est en partie responsable de la baisse des crédits
1 min de lecture

Budget de la défense : Nicolas Sarkozy est en partie responsable de la baisse des crédits

REPLAY / FACT CHECKING - "Pour la première fois depuis 1945, la France dispose d'un budget de la défense inférieur à celui de l'Allemagne (34 milliards)", a déclaré l'ancien chef de l'État en ciblant François Hollande.

Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy
Crédit : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Budget de la défense : Nicolas Sarkozy est en partie responsable de la baisse des crédits
00:01:10
Cyprien Cini & Loïc Farge

Dans une interview accordée au Figaro (daté 9 mai 2016), Nicolas Sarkozy a estimé qu'un "effort sans précédent pour le budget de la défense est indispensable". Le budget consenti "est actuellement de 32 milliards d'euros", indique Nicolas Sarkozy qui évoque une "situation d'embolie financière grave" pour les armées. Il poursuit dans le quotidien : "Pour la première fois depuis 1945, la France dispose d'un budget de la défense inférieur à celui de l'Allemagne (34 milliards). Quel symbole ! Cela en dit long sur la perte d'influence de la France, sur les ambitions allemandes et le manque d'ambitions français".

S'il a raison quand il affirme que notre budget défense est inférieur à celui de nos voisins d'outre-Rhin, il se trompe en revanche quand il affirme que c'est la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le budget français de la défense est en-deçà de celui de l'Allemagne depuis 2010, c'est-à-dire sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Durant ce mandant, le budget défense n'a cessé de baisser : il est passé de 38,1 milliards d'euros en 2007 à 32,1 milliards en 2012. Il est donc en parti responsable d'un budget qu'il juge trop faible.

Si en volume le budget allemand est effectivement supérieur au budget français, quand on regarde en part du produit intérieur brut, grâce aux chiffres du ministère de la Défense, on constate que notre pays consacre une plus grande part de son PIB à son armée (1,5% en 2014) que son voisin (1,1%).

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire