1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Braconnage : qui veut la peau des éléphants d'Asie ?
1 min de lecture

Braconnage : qui veut la peau des éléphants d'Asie ?

Le braconnage des éléphants d'Asie s'intensifie, à tel point qu'une ONG britannique tire la sonnette d'alarme. Ils sont convoités pour leur peau, et les autorités locales ne font pas grand chose pour les protéger.

Les éléphants d'Asie menacés par le braconnage pour leur peau
Les éléphants d'Asie menacés par le braconnage pour leur peau
Crédit : John MACDOUGALL / AFP
C'est notre Planète du 25 avril 2018
01:42
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
Animateur

Si les éléphants d'Afrique sont menacés par le braconnage pour leurs défenses, les éléphants d'Asie eux, sont chassés pour leur peau. Un braconnage qui s'intensifie, à tel point que l'ONG britannique Elephant Family tire la sonnette d'alarme.

Les éléphants d'Asie sont beaucoup moins nombreux que ceux d'Afrique, entre 30.000 et 50.000 à l'état sauvage contre près de 500.000, mais leur situation ne cesse d'empirer. Le braconnage de leur peau est un véritable marché est organisé notamment entre la Birmanie et la Chine via Internet et les réseaux sociaux.

Les animaux sont tués et littéralement dépecés, indépendamment de l'âge et du sexe. C'est en 2010 que les premières carcasses sans peau ont été découvertes en Birmanie. Comme la corne de rhinocéros, la peau d'éléphant séchée et broyée est utilisée dans la médecine chinoise. Elle soignerait les maux d'estomac et aurait des vertus anticoagulantes. Elle sert également à fabriquer des bijoux. On la retrouve sous forme de perles dans des colliers.

Entre 150 et 300 euros le kilo

Les tarifs pratiqués n'ont rien à voir avec ceux de l'ivoire. Ils oscillent entre 150 et 300 euros le kilo. L'association s'inquiète du sort à venir des éléphants birmans, dont le nombre a été divisé par deux en 10 ans du fait du braconnage, mais aussi de la déforestation.

À lire aussi

L'ONG dénonce également le laxisme des autorités qui effectuent peu de contrôles. Chasser l'éléphant est interdit car c'est un animal en voie de disparition, mais les amendes sont très faibles : l'équivalent d'une soixantaine d'euros.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/