1 min de lecture Le journal

Bordeaux : un père de famille affirme avoir jeté son bébé dans la Garonne

REPLAY INTÉGRAL – Un père de famille a affirmé mardi 12 novembre avoir jeté son bébé de quatre mois et demi dans la Garonne. Il a été mis en examen et incarcéré jeudi pour homicide volontaire et aggravé.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Bordeaux : un père de famille affirme avoir jeté son bébé dans la Garonne Crédit Image : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Céline Landreau
Céline Landreau et La rédaction de RTL

Le père de famille qui a affirmé mardi avoir jeté son bébé de quatre mois et demi dans la Garonne, à Bordeaux, a été mis en examen et incarcéré jeudi pour homicide volontaire aggravé. Le corps du nourrisson, quant à lui, reste introuvable.

Après une dispute avec sa compagne, cet homme de 31 ans serait parti du domicile commun avant d'être aperçu sur les quais. Si personne ne le voit jeter son enfant dans le fleuve, il interpelle une patiente pour l'informer de son geste. Il lui prête alors son téléphone pour prévenir la police et les secours, selon la procureure de Bordeaux Marie-Madeleine Alliot. 

Deux jours plus tard, les enquêteurs n'ont toujours pas obtenu les aveux du suspect alors qu'aucune caméra de vidéosurveillance n'a capté la scène. Le père de famille, qui tient des "propos incohérents", a été jugé "responsable de ses actes" par un psychiatre. 

Aucun témoin n'a vu le père jeter le petit garçon dans la Garonne, mais les enquêteurs estiment que le nourrisson a bien disparu et que, "compte tenu de son jeune âge, il doit être mort". Les recherches continuent pour retrouver le corps de l'enfant.

À lire aussi
L'usine de l'équipementier automobile Inteva Products à basé à Sully-sur-Loire. entreprises
Les infos de 5h - Inteva products : les patrons veulent racheter sans les salariés

Une information judiciaire pour "homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans" a été ouverte.

À écouter également dans ce journal

- Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, a décidé d'interdire l'utilisation des grenades offensives dans les opérations de maintien de l'ordre. Cette décision a été prise suite à la mort de Rémi Fraisse, tué par l'explosion de ce type de munition lors d'une manifestation contre la construction du barrage de Sivens.
- La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a saisi le parquet de Paris pour l'ouverture d'une enquête sur trois parlementaires UMP qui auraient omis de déclarer des "avoirs détenus à l'étranger". Parmi eux, Bernard Brochand, député des Alpes-Maritimes, s'est défendu de ces soupçons auprès de l'AFP.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le journal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants