1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Bobigny : 37 interpellations après une manifestation en soutien à Théo
1 min de lecture

Bobigny : 37 interpellations après une manifestation en soutien à Théo

Quelque 2.000 personnes étaient réunies samedi après-midi devant le tribunal de Bobigny en soutien à Théo, qui aurait été violé durant son arrestation le 2 février dernier. À la suite des violences survenues durant le rassemblement, 37 personnes ont été interpellées.

Des violences sont survenues à Bobigny, samedi 11 février
Des violences sont survenues à Bobigny, samedi 11 février
Crédit : Aurelien Morissard/AP/SIPA
Maxime Magnier & AFP

Ils réclamaient "Justice pour Théo" devant le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Samedi 11 février après-midi, environ 2.000 personnes s'étaient réunies en soutien au jeune garçon noir de 22 ans, qui aurait été violé lors de son arrestation à Aulnay-sous-Bois le 2 février. À la suite des débordements survenus après la fin du rassemblement, les forces de l'ordre ont interpellé 37 personnes.

Après plus d'une heure de manifestation dans le calme, des policiers ont reçu des projectiles avant que des bruits de pétards ne se fassent entendre et entraînent un mouvement de foule. Des casseurs se sont alors attaqués à des vitres d'immeubles, au mobilier urbain, ou encore à des voitures.

Selon une source policière citée par l'AFP, des incidents isolés se sont poursuivis jusqu'à minuit environ, à Bobigny et dans les communes proches. Des véhicules et des poubelles ont notamment été incendiés, des commerces dégradés par des jets de pierres et un policier a été "très légèrement blessé".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire