1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Blocage de l'A1 : Xavier Bertrand demande à Manuel Valls des "sanctions exemplaires"
2 min de lecture

Blocage de l'A1 : Xavier Bertrand demande à Manuel Valls des "sanctions exemplaires"

À hauteur de Roye (Somme), des gens du voyage ont bloqué durant plusieurs heures la circulation sur l'autoroute A1.

Des gens du voyage bloquent l'A1 au niveau de Roye, le 28 août 2015.
Des gens du voyage bloquent l'A1 au niveau de Roye, le 28 août 2015.
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Julien Absalon & AFP

Quatre jours après la double fusillade à Roye qui a fait quatre morts, dont un bébé et un gendarme, des membres de la communauté des gens du voyage ont bloqué pendant plusieurs heures l'autoroute A1 dans le sens Paris-Lille, samedi 29 août. Ces personnes demandaient à la justice de libérer un homme incarcéré pour "trafic de voitures" afin qu'il puisse assister aux funérailles de son père, qui figure parmi les victimes du drame. Une requête acceptée par la cour d'appel d'Amiens, ce qui a eu pour conséquence la levée du barrage vers la mi-journée.

Plusieurs voix de la classe politique se sont élevées pour dénoncer cette action. Xavier Bertrand, député Les Républicains de l'Aisne, a rendu publique une lettre adressée à Manuel Valls. Dans ce texte, il dénonce "un nouvel épisode de violence" et demande au Premier ministre "de bien vouloir prendre toutes les dispositions pour que des sanctions exemplaires soient prises à l'encontre des auteurs de ce blocage".

Le FN évoque des actes "surréalistes" et "odieux"

"Une telle manifestation, un tel blocage, sont inacceptables et en tous points contraires à l'État de droit. Au-delà des conséquences gravissimes pour les automobilistes, cet événement aura aussi des conséquences économiques réelles, s'agissant de la remise en état des voies et des moyens liés à l'organisation de la reprise du trafic", déplore le maire de Saint-Quentin, alors que le trafic a été paralysé en plein samedi classé rouge par Bison Futé.

Xavier Bertrand s'interroge par ailleurs sur la façon dont ce blocage "a pu être mis en place" et sur les "instructions" communiquées aux forces de l'ordre pour gérer cet incident.

À lire aussi

Le Front national a quant à lui dénoncé, dans un communiqué du maire d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) Steeve Briois, des actes "surréalistes" et "odieux qui défient l'autorité de l'État et violent les libertés de nos concitoyens". Le FN y voit "la conséquence du désarmement matériel et moral des forces de police et du laxisme incroyable de l'État dit de droit, qui laisse s'installer dans l'espace public la tyrannie des communautés" et demande au gouvernement de "tourner le dos à toute forme de laxisme".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/