1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Béziers : la création de la "garde" biterroise voulue par Robert Ménard suspendue par la justice
1 min de lecture

Béziers : la création de la "garde" biterroise voulue par Robert Ménard suspendue par la justice

Le référé en urgence déposé par la préfecture a été accueilli favorablement par les juges qui ont suspendu la décision du conseil municipal.

Robert Ménard lors d'un meeting de campagne à Nîmes le 2 décembre.
Robert Ménard lors d'un meeting de campagne à Nîmes le 2 décembre.
Aymeric Parthonnaud & AFP

Le juge des référés du tribunal administratif de Montpellier a "suspendu" mardi 19 janvier l'exécution de la délibération du conseil municipal de Béziers (Hérault) créant une "garde" controversée. La création de cette "garde" regroupant des volontaires et censée patrouiller dans les rues de Béziers, avait été annoncée par le maire proche du Front national Robert Ménard le 1er décembre 2015.
La préfecture avait déposé deux recours : un référé en urgence pour s'assurer que la décision ne s'applique pas, et dont le résultat a été donné mardi ; l'autre référé demandant l'annulation de la décision municipale doit encore être examiné par les juridictions compétentes.
L'élu du Rassemblement Bleu Marine souhaitait mettre en place une formation composée d'ancien policiers, gendarmes ou encore sapeurs-pompiers pour maintenir l'ordre dans la commune de l'Hérault. Les élus du conseil municipale ont entériné ce projet, en le validant à 35 voix contre 13.
"Les personnes appelées à servir dans la garde biterroise sont des citoyens volontaires, dont l'expérience et la qualification les amènent à apporter leur aide à la collectivité dans un contexte marqué par l'état d'urgence", mentionnait alors le texte présenté au conseil municipal. Le maire de Béziers prévenait néanmoins que sa "garde biterroise" ne devait pas se substituer à la police mais simplement "alerter les forces de l'ordre en cas de troubles à l'ordre public et/ou de comportements délictueux".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/