1 min de lecture Faits divers

Bayonne : un chauffeur de bus en état de mort cérébrale après une agression

Un conducteur de bus a été violemment agressé à Bayonne ce dimanche 5 juillet. Il est en état de mort cérébrale a indiqué la police. Les syndicats du réseau Chronoplus ont fait valoir leur droit de retrait.

Le centre hospitalier de Bayonne (illustration)
Le centre hospitalier de Bayonne (illustration) Crédit : GAIZKA IROZ / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

Ce lundi 6 juillet au matin, le trafic du réseau de transport basque Chronoplus est très perturbé. Les syndicats ont fait valoir leur droit de retrait. Ce dimanche 5 juillet, un chauffeur de bus a été violemment agressé par plusieurs personnes. La police a indiqué que la victime était en état de mort cérébrale.

L'agression a eu lieu à Bayonne. Une personne a été interpellée, d'autres agresseurs présumés sont en fuite, a précisé cette source. La victime, quinquagénaire, a été rouée de coups et grièvement blessée à la tête après avoir refusé d'admettre des usagers qui n'avaient pas de titre de transport et n'étaient pas porteurs de masques. 

L'homme a été transporté inconscient au centre hospitalier de Bayonne, dans un état grave. La direction du réseau Chronoplus a fait état de son soutien aux proches du blessé, ainsi qu'aux autres salariés. Elle juge le droit de retrait de ces derniers "totalement légitime."

Les lignes T1, 2, 4, 5, 6, 30, 32, 36, 38 ne fonctionnent pas ce lundi, ainsi que les navettes gratuites de Bayonne et Biarritz (Verdun et St Charles) prévient Chronoplus. Les agences de Biarritz et Bayonne sont fermées. La ligne 40 fonctionne partiellement. Les autres lignes ne sont pas concernées. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Pays basque Bayonne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants