1 min de lecture Crise économique

Banque alimentaire : "On ne sait pas comment finir l’année", alerte une responsable

INVITÉE RTL - Aurélie Racine, directrice de la Banque alimentaire de Toulouse, lance un appel alors que les stocks constitués pour terminer l'année se tariront en septembre.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Banque alimentaire : "On ne sait pas comment finir l'année", alerte une responsable Crédit Image : Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Ryad Ouslimani

Les banques alimentaires ont connu une explosion de leur fréquentation à cause de la crise sanitaire qui a engendré une crise économique majeure. À tel point qu’elles sont aujourd’hui en danger, ayant largement entamé les stocks qui auraient dû permettre de tenir jusqu’à la fin de l’année civile. 

C’est ainsi le cas à Toulouse, où la demande d’aide alimentaire a doublé. "Nous sommes passés de 10.000 bénéficiaires par semaine a 22.000 au plus fort de la crise. Aujourd’hui nous sommes stable à 20.000 par semaine", confie sur RTL, Aurélie Racine, directrice de la Banque alimentaire de Toulouse. 

Parmi les nouvelles populations demandeuses, on retrouve des étudiants, des personnes âgées mais surtout "des travailleurs qui n’ont pas pu boucler leurs mois ou qui étaient payés au chômage partiel".  "Une catégorie de population qu’on ne connaissait pas habituellement", explique Aurélie Racine, dont l’organisation fournit plusieurs départements autres que la Haute-Garonne. 

Se pose alors la question des stocks, que les collectes ont alimenté pour tenir jusqu’à 2020, mais dont les niveaux ont baissé à cause de l’explosion des besoins. "Aujourd’hui, avec les stocks qu’on avait, on a une tendance à pouvoir tenir jusqu’à septembre", indique la responsable. "On ne sait pas comment finir l’année", alerte-t-elle. 

À lire aussi
travail
Couple : "Mon mari travaille trop"

"On a plus de 150 tonnes de besoins en produits secs. On lance un appel aux grands partenaires, qu’ils soient privés ou publics, pour nous aider à terminer 2020", demande Aurélie Racine, qui a peur de ne pas pouvoir satisfaire les besoin pour l’hiver 2020-2021. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crise économique Aide Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants