2 min de lecture Examens

Bac 2018 : polémique autour de la major de Polynésie qui se dit lésée par Parcoursup

Major du bac à Papeete, sur l'île de Tahiti, avec une moyenne de 20,32, Ranitea Gobrait expliquait ne pas savoir où étudier à la rentrée.

Ranitea Gobrait, le 6 juillet 2018 à Papeete
Ranitea Gobrait, le 6 juillet 2018 à Papeete Crédit : MIKE LEYRAL / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Avec 20 sur 20 en philo, 20 en histoire, 20 en maths, 20 en physique-chimie, 20 en anglais, 20 en mandarin, 20 en espagnol, et 20 en natation, Ranitea Gobrait, en terminale S au lycée La Mennais de Papeete, a presque fait un sans faute.

Et pourtant, la bachelière se disait samedi 7 juillet incertaine de son avenir, faute de réponse positive sur Parcoursup. Elle affirmait avoir été refusée dans tous les établissements parisiens dans lesquels elle a postulé. Seule lueur d'espoir : le lycée toulousain Pierre-de-Fermat, où elle est sur liste d'attente pour intégrer une classe préparatoire d'ingénieurs.

Une situation inadmissible pour la bachelière. "Je trouve ça aberrant. Je ne suis pas la seule dans ce cas : il y a beaucoup de bons élèves qui subissent le fait d'être à Tahiti. Les grandes prépas nous ont laissés de côté, nous les îles d'outre-mer (...) Je trouve que c'est dommage de nous fermer les portes comme ça, on devrait nous laisser notre chance", s'est-t-elle indignée. 

À lire aussi
Les collégiens doivent maintenant avoir au moins 400 points cumulés pour obtenir leur brevet. Examens
Brevet 2018 : découvrez les résultats, académie par académie

Le ministère de l'Enseignement dément

Faute de classe préparatoire, elle irait le cas échéant à l'université de la Polynésie française. Son histoire a été abondamment commentée sur les réseaux sociaux, érigée en exemple pour critiquer la nouvelle plateforme d'inscription à l'université. Une polémique qui a poussé le gouvernement à réagir. 

Dans un communiqué publié sur Twitter dimanche 8 juillet, le ministère de l'Enseignement supérieur a affirmé que Ranitea Gobrait "a reçu et refusé plusieurs propositions d'admission, notamment dans des classes préparatoires aux grandes écoles qu'elle avait appelées de ses vœux, à Paris". 

Une version que confirme Thierry Delmas, directeur de la DGEE (Direction générale de l'éducation et des enseignements), à Papeete. Selon lui, ses vœux sur Parcoursup étaient "un choix très ciblé d'établissements parisiens, bordelais, et aussi à Rennes. Et parmi ces choix-là, elle a été acceptée dans au moins un des lycées prestigieux de Paris", à Janson-de-Sailly. 

Il souligne toutefois que la lycéenne, qui a été acceptée dans quatre de ses vœux, notamment en prépa ECS (économique et commerciale, option scientifique), a été refusée dans sa filière de prédilection : maths physique sciences de l'ingénieur. Pour cause, il n'y a plus de hiérarchie des vœux sur Parcoursup, contrairement à l'ancienne plateforme APB. 

La Polynésie, un territoire défavorisé ?

La bachelière, également championne de Polynésie du 800 mètres nage libre, n'a pas commenté les déclarations du ministère de l'Enseignement supérieur. Le directeur de la DGEE a précisé qu'il la rencontrerait lundi 9 juillet, pour "faire le point sur sa situation". 

Une conjoncture loin d'être inhabituelle pour Valérie Faua, directrice du lycée privé La Mennais. Selon elle, "on est forcé de constater qu'être en Polynésie française, ça peut défavoriser les élèves qui demandent des formations bien particulières (..) Cette année, avec Parcoursup, ça a été un peu plus flagrant : avec APB, il y avait moins de cas comme ceux-là". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Examens Baccalauréat Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794031716
Bac 2018 : polémique autour de la major de Polynésie qui se dit lésée par Parcoursup
Bac 2018 : polémique autour de la major de Polynésie qui se dit lésée par Parcoursup
Major du bac à Papeete, sur l'île de Tahiti, avec une moyenne de 20,32, Ranitea Gobrait expliquait ne pas savoir où étudier à la rentrée.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/bac-2018-polemique-autour-de-la-major-de-polynesie-qui-se-dit-lesee-par-parcoursup-7794031716
2018-07-08 20:20:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pyImRwrbgE-_DJrCdBNRag/330v220-2/online/image/2018/0708/7794031718_ranitea-gobrait-le-6-juillet-2018-a-papeete.jpg