1 min de lecture Histoire

Auschwitz : "Nous étions des morts en sursis", raconte Raphaël Esrail, ancien déporté

INVITÉ RTL - Ancien résistant, déporté à Auschwitz, Raphaël Esrail raconte son histoire dans un livre, "L'espérance d'un baiser".

Marc-Olivier Fogiel L'Entretien du jour Marc-Olivier Fogiel
>
Auschwitz : "Nous étions des morts en sursis", raconte Raphaël Esrail, ancien déporté Crédit Image : AFP / BARTOSZ SIEDLIK | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
lucie valais
Lucie Valais
et Marc-Olivier Fogiel

Il est l'un des derniers survivants d'Auschwitz, et pour la première fois, il raconte son histoire dans un livre. Une histoire où l'horreur se mêle à l'amour. À 92 ans, Raphaël Esrail publie L'Espérance d'un baiser aux éditions Robert Laffont. Un livre bouleversant et le récit historique de sa déportation, mais aussi son histoire d'amour avec Liliane, son épouse qu'il a rencontrée à Drancy et qui a aussi été déportée à Auschwitz.

Témoigner est pour lui une "impérieuse nécessité". Une vie marquée à jamais par sa détention, qui continue d'influencer son existence. "Je suis à Auschwitz et je travaille avec un Polonais juif. Il a du pain avec une croûte merveilleuse, et je le regarde, il me donne cette croûte qu'il ne veut pas manger parce qu'il veut me faire plaisir. Chaque fois que j'ai du pain, avec une croûte, je pense à lui, je suis à Auschwitz", raconte Raphaël Esrail.

Nous étions des morts en sursis

Raphaël Esrail
Partager la citation

Le jeune homme d'alors faisait de la résistance. Il a été arrêté par la Gestapo, qui l'a conduit à Drancy, là où il a rencontré celle qui deviendra son épouse. Liliane avait 19 ans, elle a été arrêtée avec ses deux frères. Raphaël Esrail est tombé amoureux au cœur de l'horreur. "Je suis tombé sous le charme d'une façon très rapide et avant de partir en déportation, nous sommes partis par le même convoi, je lui ai dit 'permettez-vous que je vous embrasse ?'. Elle m'a répondu 'oui, lorsque nous serons arrivés'. C'est l'espérance du baiser", se souvient-il.

À lire aussi
Préparer sa valise sans stress ! La Curiosité Est Un Vilain Défaut
L'histoire du bagage !

Pour Raphaël Esrail, raconter son histoire est nécessaire pour les générations futures. "Nous étions des morts en sursis", explique-t-il. Et d'ajouter : "Chaque minute de vie était un moment de survie". Cet ancien résistant a travaillé des mois dans l'usine d'armement du camp. Mais pour lui, c'est l'espoir qui l'a sauvé, "l'espoir permanent" de retrouver "sa Liliane".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Histoire Auschwitz Nazi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790159544
Auschwitz : "Nous étions des morts en sursis", raconte Raphaël Esrail, ancien déporté
Auschwitz : "Nous étions des morts en sursis", raconte Raphaël Esrail, ancien déporté
INVITÉ RTL - Ancien résistant, déporté à Auschwitz, Raphaël Esrail raconte son histoire dans un livre, "L'espérance d'un baiser".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/auschwitz-nous-etions-des-morts-en-sursis-raconte-raphael-esrail-ancien-deporte-7790159544
2017-09-20 21:37:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/q5CEGPryJQ_tp-1Q0qpAow/330v220-2/online/image/2016/1011/7785231318_l-entree-du-camp-d-auschwitz-le-18-novembre-2013.jpg