1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. VIDÉO - Attentats en France : François Hollande dévoile la plaque rendant hommage à Clarissa Jean-Philippe
1 min de lecture

VIDÉO - Attentats en France : François Hollande dévoile la plaque rendant hommage à Clarissa Jean-Philippe

Le président de la République a dévoilé, ce samedi 9 janvier, une plaque rendant hommage à la policière abattue à Montrouge lors des attentats de janvier 2015.

François Hollande le 7 janvier 2016 à Paris
François Hollande le 7 janvier 2016 à Paris
Crédit : MARTIN BUREAU / POOL / AFP
James Abbott & AFP

Ne pas oublier Clarissa Jean-Philippe. La policière municipale abattue par le terroriste Amedy Coulibaly a reçu un hommage de la part de François Hollande, ce samedi 9 janvier à Montrouge, en banlieue parisienne. Le Président a dévoilé une plaque à sa mémoire, un an après les attentats jihadistes de janvier 2015 qui ont fait 17 morts.

Cette plaque "à la mémoire de Clarissa Jean-Philippe", "assassinée en ce lieu le 8 janvier 2015, victime du terrorisme, dans l'accomplissement de son devoir", a été dévoilée après celles pour les victimes de Charlie Hebdo, pour le policier Ahmed Merabet et pour les morts de l'Hyper Cacher, inaugurées mardi à Paris. Sur le trottoir d'en face, c'est l'avenue de la paix qui portera le nom de Clarissa Jean-Philippe.

Son oncle a l'impression qu'elle a été "oubliée"

À écouter

La famille de Clarissa Jean-Philippe encore sous le choc
02:05

Aujourd'hui, des proches de la jeune policière de 26 ans restent persuadés que ce jour-là, Clarissa Jean-Philippe a stoppé l'épopée meurtrière d'Amedy Coulibaly, à une centaine de mètres d'une école juive. "Elle faisait juste son travail et on l'a abattue lâchement dans le dos, se lamente-t-elle. Elle est morte mais elle a sauvé des vies, il allait continuer le massacre."

Pourtant, Florice, son oncle, a l'impression que Clarissa a été totalement oubliée. Pour lui, ces commémorations arrivent trop tard. "C'est une reconnaissance de l'État, c'est bien. Mais ce n'est pas suffisant, affirme-t-il. On a entendu Charlie Hebdo, Hyper Cacher, comme si le 8 au matin il ne s'était rien passé, il ne faut pas oublier."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/