1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentats de Paris : Djamel, l'oublié du 13 novembre, aura finalement sa carte d'invalidité
1 min de lecture

Attentats de Paris : Djamel, l'oublié du 13 novembre, aura finalement sa carte d'invalidité

L'homme de 36 ans, devenu invalide par ses blessures survenues le 13 novembre, va finalement avoir gain de cause.

Rassemblement au Carillon le 15 novembre, l'un des lieux attaqués le 13 novembre
Rassemblement au Carillon le 15 novembre, l'un des lieux attaqués le 13 novembre
Maxime Magnier

Djamel, entrepreneur de 36 ans et l'une des plus de 400 personnes blessées lors des attentats parisiens du 13 novembre 2015, a mené depuis huit mois une triple bataille. Physique, d'une part, puisqu'il a dû se remettre des 4 balles qui ont ravagé son corps. Puis psychologique, lorsqu'il a fallu récupérer mentalement des horreurs de la sanglante nuit où 130 personnes ont perdu la vie. Enfin, le dernier combat fut administratif alors que la victime a dû faire face à une bureaucratie totalement sourde à sa détresse.

Tentant d'obtenir sa carte d'invalidité, celle qui lui permet d'obtenir un statut juridique et les aides qui l'accompagnent, Djamel C. s'était vu opposer deux refus de la maison départementale des personnes handicapées de la Seine-Saint-Denis (MDPH). Et ce, même après que la secrétaire d'État chargée de l'Aide aux victimes, Juliette Méadel, s'est saisi du problème. Impuissant, l'oublié du 13 novembre avait donc dû s'en remettre aux médias, et notamment au Parisien-Aujourd'hui en France, qui avait plaidé sa cause. En vain : au premier juillet, il avait essuyé un nouveau refus et s'était même résolu à une grève de la faim.

Depuis, la situation s'est décantée et Djamel va bien recevoir sa carte d'invalidité, comme l'a expliqué Juliette Méadel lors d'un point presse : "Dès vendredi soir, M.C a bien reçu une lettre de la Maison départementale pour les personnes handicapées de Seine-Saint-Denis, qui dépend du Conseil général, et dans cette lettre, il était indiqué comme je m’y étais engagée, qu’il aurait la reconnaissance de travailleur handicapé" a-t-elle affirmé. La secrétaire d'État a également tenu à préciser : "Nous sommes intervenus extrêmement rapidement puisque dès samedi après midi nous étions en mesure de lui dire qu’il aurait bien sa carte d’invalidité. Il a reçu la lettre aujourd’hui, et sa situation est réglée.".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.