1 min de lecture Attentats à Paris

Attentats à Paris : un essai clinique contre le stress post-traumatique des victimes

Enlever de notre mémoire un événement traumatisant serait réalisable. Un traitement va être proposé à des victimes des attentats de Paris.

Un couloir d'hôpital. (illustration)
Un couloir d'hôpital. (illustration) Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
James Abbott
James Abbott
et AFP

Pourra-t-on bientôt traiter, voire retirer complétement de notre mémoire des événements qui nous ont traumatisé ? L'assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) teste en tout cas une thérapie destinée aux patients souffrant de stress post-traumatique (SPT) après les attentats de Paris du 13 novembre. Cette thérapie sera lancée prochainement dans une dizaine de centres et hôpitaux franciliens sous la direction du professeur Bruno Millet, de la Pitié-Salpêtrière, qui coordonnera l'étude développée par le professeur Alain Brunet, un spécialiste canadien du SPT.

La méthode Brunet, déjà testée avec succès sur plusieurs centaines de personnes, essentiellement au Canada, vise à diminuer la charge émotionnelle d'un souvenir traumatique grâce à un traitement de six semaines associant un médicament et une psychothérapie. "Le stress post-traumatique est un trouble lié à la mémoire, et notamment à la mémoire émotionnelle", a expliqué le Pr Brunet lors d'une conférence de presse organisée à l'ambassade du Canada.

Écrire le récit de son trauma

La méthode consiste à utiliser dans un premier temps le propanolol, un médicament déjà employé contre l'hypertension et la migraine. Le patient est invité à prendre un comprimé une heure avant la première séance au cours de laquelle il doit écrire le récit de son trauma. La semaine suivante, après avoir avalé un nouveau comprimé, il doit relire son récit initial et ce pendant six semaines au total. Une période à l'issue de laquelle le texte ne correspond souvent plus à son ressenti.

À lire aussi
Le Tribunal de Melun Attentats à Paris
Attentats de Paris : un homme assigné à résidence obtient la condamnation de l'État

L'idée d'un partenariat entre l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et l'Université McGill pour tester la méthode Brunet remonte à décembre dernier. Depuis cette date, une centaine de cliniciens ont été formés pour prendre en charge les patients.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Santé Hôpitaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782838714
Attentats à Paris : un essai clinique contre le stress post-traumatique des victimes
Attentats à Paris : un essai clinique contre le stress post-traumatique des victimes
Enlever de notre mémoire un événement traumatisant serait réalisable. Un traitement va être proposé à des victimes des attentats de Paris.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/attentats-a-paris-un-essai-clinique-contre-le-stress-post-traumatique-des-victimes-7782838714
2016-04-15 12:54:12
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0anvQuEWPPNpDhSA_f0_5g/330v220-2/online/image/2016/0415/7782838746_un-couloir-d-hopital.jpg