1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentats à Paris : l'État islamique revendique les attaques terroristes dans la capitale
1 min de lecture

Attentats à Paris : l'État islamique revendique les attaques terroristes dans la capitale

REPLAY - Le groupe terroriste a revendiqué les attaques qui ont eu lieu dans la capitale, vendredi 13 novembre. Le bilan est de 128 morts au moins 200 blessés.

L'État islamique a revendiqué les attentats à Paris, samedi 14 novembre 2015.
L'État islamique a revendiqué les attentats à Paris, samedi 14 novembre 2015.
Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Attentats à Paris : l'État islamique revendique les attaques terroristes dans la capitale
04:16
Marie-Pierre Haddad & Jean-Alphonse Richard

Après le carnage qui a eu lieu au Bataclan, les attaques dans les Xe et XIe arrondissement de Paris et les explosions aux abords du Stade de France, l'État islamique a revendiqué ce samedi 14 novembre les attentats. Dans un communiqué publié sur Internet, le groupe terroriste explique que "huit frères portant des ceintures explosives et armés de fusils d'assaut ont visé des sites choisis soigneusement au cœur de Paris". 

Ce communiqué qui fait une quarantaine de lignes décrit le Stade de France comme un lieu qui accueillait un match entre "deux pays croisés" , c'est-à-dire des pays chrétiens. Et en ce qui concerne le Bataclan, le communiqué fait état du rassemblement "de centaines d’idolâtres pour une fête de la perversité". C'est une allusion directe envers la musique jouée ce soir-là. L'État islamique est dans la précision technique.

La rédaction vous recommande

François Hollande a annoncé quelques instants plus tôt que les attentats sont synonymes d'un "acte de guerre" et a désigné pour la première fois l'État islamique comme les auteurs des attaques. "C'est un acte de guerre commis par une armée terroriste, Daesh, une armée jihadiste (...) C'est un acte de barbarie absolue. À cet instant, 127 morts et de nombreux blessés. Des familles sont dans le chagrin, la détresse. Le pays est dans la peine et j'ai pris un décret pour proclamer le deuil national pour trois jours", a-t-il déclaré.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/