1 min de lecture Attentats à Paris

Attentats à Paris : deux suspects, remis à la France par l'Autriche, mis en examen et écroués

Les deux hommes avaient été arrêtés en décembre dans un centre de réfugiés à Salzbourg.

Des policiers autrichiens (archive).
Des policiers autrichiens (archive). Crédit : DIETER NAGL / AFP
104761573555224952563
Clémence Bauduin
et AFP

Ils sont désormais derrière les barreaux français. L'Autriche a remis à la justice française deux hommes soupçonnés d'avoir voulu participer aux attentats de Paris du 13 novembre. Adel Haddadi, un Algérien de 28 ans, et Mohamad Usman, un Pakistanais de 34 ans, avaient été arrêtés le 10 décembre 2015 dans un centre de réfugiés situé à Salzbourg. Mercredi 27 juillet, la justice autrichienne avait rejeté l'appel formé par Mohamad Usman contre sa remise à la France, validant ainsi le transfèrement des deux hommes dans l'Hexagone.

Les suspects faisaient l'objet d'un mandat d'arrêt européen émis par la France. Selon une source proche de l'enquête en France, Adel Haddadi "devait vraisemblablement participer aux tueries de Paris"Après son arrestation en Autriche, il avait dit aux enquêteurs avoir voulu se rendre en France pour "accomplir une mission", selon une déposition dont l'AFP a eu connaissance. 

Arrêtés pour faux passeports

Celui-ci avait débarqué sur l'île grecque de Leros le 3 octobre, en se glissant parmi le flux des réfugiés syriens, en même temps que Mohamad Usman et les deux Irakiens, non identifiés, qui se sont fait exploser près du Stade de France à Saint-Denis, le soir du 13 novembre.

À lire aussi
Le rappeur Médine en concert à la Cigale à Paris, le 26 mai 2017 Bataclan
Médine au Bataclan : "C'est devenu une sorte de sanctuaire", dit le père d'une victime

À leur arrivée à Leros, les futurs kamikazes du stade de France avaient franchi les contrôles sans problème, mais la police grecque avait découvert que les passeports d'Haddadi et d'Usman étaient des faux et les avait placés en détention. Ils avaient été incarcérés jusqu'au 28 octobre, puis avaient gagné l'Autriche où ils étaient hébergés dans un centre d'accueil pour demandeurs d'asile jusqu'à leur arrestation.

Le suspect algérien aurait rejoint l'organisation jihadiste Etat islamique (EI) en février 2015. Le suspect Pakistanais, lui, est décrit comme un artificier pour deux groupes jihadistes pakistanais réputés proches d'Al-Qaïda. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Autriche France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784252623
Attentats à Paris : deux suspects, remis à la France par l'Autriche, mis en examen et écroués
Attentats à Paris : deux suspects, remis à la France par l'Autriche, mis en examen et écroués
Les deux hommes avaient été arrêtés en décembre dans un centre de réfugiés à Salzbourg.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/attentats-a-paris-l-autriche-va-remettre-deux-suspects-a-la-france-7784252623
2016-07-27 21:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/OzT48ldhnl5yFAKJpyrmlA/330v220-2/online/image/2015/0620/7778814970_des-policiers-autrichiens-archive.jpg