1 min de lecture Terrorisme

Attentats à Paris : "Ces temps-ci, la vie est moche", se désole Pascal Praud

REPLAY / ÉDITO - Le journaliste s'insurge après les échauffourées qui ont éclaté dimanche 29 novembre entre forces de l'ordre et des manifestants anti-COP21, place de la République à Paris.

Pascal Praud Le Praud de l'info Pascal Praud
>
Attentats à Paris : "Ces temps-ci, la vie est moche", se désole Pascal Praud Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Les auditeurs ont la parole - Praud
Pascal Praud et Loïc Farge

"Il est une sorte d'homme toujours en avance sur ses excréments", lance Pascal Praud, citant René Char. "j'ai pensé à cette phrase en regardant dimanche (29 novembre) ceux qui ont saccagé l'hommage que des centaines d'hommes et de femmes avaient rendu aux victimes du 13 novembre", poursuit-il. "Qui sont-ils ? Je me fiche de leur engagement politique, de leur croisade idéologique. Sont-ils des casseurs professionnels, des intégristes écologistes  ? Je n'en sais rien", dit-il.

Tristesse de l'époque, écœurement d'un dimanche

Pascal Praud
Partager la citation

"Ce sont des salauds, les misérables de toutes les époques", s'insurge le journaliste. "Et qu'on ne me fasse pas le procès de l'état d'urgence. Parce que c'est précisément l'état d'urgence qui a permis des dizaines de perquisitions et d'interpellations, et qui ont permis - qui sait ? - de futurs attentats", prévient-il. "Ces gens sont indignes. Ils ont profané la mémoire de 130 personnes qui sont mortes. Tristesse de l'époque, écœurement d'un dimanche. Ces temps-ci, la vie est moche", conclut Pascal Praud.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Attentats à Paris Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants