1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentat sur les Champs-Élysées : qui est Abu Yussef Le Belge, l'homme cité par Daesh ?
1 min de lecture

Attentat sur les Champs-Élysées : qui est Abu Yussef Le Belge, l'homme cité par Daesh ?

Le flou subsiste sur l'identité de l'homme cité par Daesh, lors de la revendication de l'attentat sur les Champs-Élysées.

Une fusillade est survenue, revendiquée par Daesh, le 20 avril sur les Champs-Élysées
Une fusillade est survenue, revendiquée par Daesh, le 20 avril sur les Champs-Élysées
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Attentat sur les Champs-Élysée : Qui est l'assaillant, Abu Yussef Le Belge ?
01:47
Jean-Alphonse Richard & Arièle Bonte

Alors que le tireur qui a abattu un policier et blessé deux autres, lors d'une fusillade sur l'avenue des Champs-Élysées ce jeudi 20 avril, a été identifié, le flou persiste après la revendication de l'attentat par Daesh. L'organisation terroriste a en effet cité le nom d'Abu Yussef Le Belge (ou Abou Youssouf al Belgiki). Les enquêteurs privilégient deux hypothèses dont l'une, est plus inquiétante. 

On sait que Daesh donne des noms à ses soldats. Abou Youssouf al Belgiki pourrait être celui donné à l'assaillant des Champs-Élysées. Deuxième hypothèse des enquêteurs : al Belgiki est un autre homme. Il serait arrivé jeudi 20 avril de Belgique et prêt à passer à l'action. Il y aurait donc eu confusion dans le message de revendication de l'État Islamique.

Le nom 'Le Belge' ne peut pas correspondre à Karim C.

"Daesh a réagi extrêmement vite, deux heures à peu près après la commission des faits. Cela veut dire que la revendication était prête avant l'attentat : il y a eu une coordination", a expliqué au micro de RTL Claude Moniquet, spécialiste du terrorisme.

"Le nom 'Le Belge' ne peut pas correspondre à Karim C., puisque ce dernier est français", a ajouté le spécialiste avant d'avancer trois hypothèses : Abu Yussef Le Belge pourrait être le nom donné par Daesh à Karim C. "puisqu'il a vécu un moment en Belgique, sous une autre identité". Une possibilité "assez douteuse" juge le spécialiste.

À lire aussi

Sa deuxième hypothèse : Le Belge est un complice de l'action, et se trouve toujours en liberté. Dernière hypothèse : Le Belge devait produire une action sur Paris mais a été intercepté par une autre action, celle de Karim C. 

"La seule certitude", selon Claude Miquet, c'est que la police belge a prévenu jeudi 21 avril, son homologue française sur l'arrivée Abu Yussef Le Belge en France. Ce dernier est activement recherché sur le territoire français.  

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/