1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentat en Isère : l'attaque était bien un acte terroriste
1 min de lecture

Attentat en Isère : l'attaque était bien un acte terroriste

REPLAY - Selon le procureur de la République, cette attaque correspond "très exactement aux mots d'ordre de Daesh",

Yassin Salhi lors de son interpellation à Saint-Priest (Rhône) le 28 juin 2015.
Yassin Salhi lors de son interpellation à Saint-Priest (Rhône) le 28 juin 2015.
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Attentat en Isère : l'attaque était bien un acte terroriste
01:37
micros
La rédaction numérique de RTL

Yassin Salhi ne convainc personne. Pour le procureur de Paris, il n'y a aucun doute, l'attentat de Saint-Quentin-Fallavier est bien un acte terroriste. Cette attaque correspond "très exactement aux mots d'ordre de Daesh". Il évoque aussi "une opération martyr" et dévoile des liens entre Yassin Salhi et l'État islamique.

Le procureur de la République semblait d'ailleurs presque agacé de voir se développer ces derniers jours la thèse d'un geste qui tiendrait plus de la psychiatrie que du terrorisme. Comme si cette décapitation, cette volonté de faire sauter une usine remplie de 75 salariés était finalement assez banale. Il a donc clairement remis les pendules à l'heure et expliqué en quoi l'opération menée vendredi 26 juin par Yassin Salhi n'avait rien d'anodin.

Dans la crainte d'une diffusion des clichés

Pour François Molins, l'attaque menée par Salhi était parfaitement préparée et préméditée. Il avait par exemple acheté la veille des faits deux drapeaux islamistes. Il a surtout pris dans la foulée de l'assassinat de son patron deux photos du cadavre, des mises en scènes sordides envoyées ensuite à un complice, un jihadiste basé en Syrie. Sébastien Younès a pu jouer un rôle-clef.

En perquisition au domicile familial, les policiers ont retrouvé un message troublant que ce père de famille converti a envoyé à l'un de ses proches. Il explique avoir demandé à Daesh l'autorisation de diffuser ces deux fameuses photos. Les autorités judiciaires craignent désormais de voir ces clichés macabres diffusés sur internet.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/