1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentat en Isère : François Hollande a rendu hommage aux forces de sécurité
1 min de lecture

Attentat en Isère : François Hollande a rendu hommage aux forces de sécurité

Le président de la République s'est rendu à Lyon pour saluer la mobilisation des pompiers et des forces de l'ordre pendant l'attentat perpétré en Isère le 26 juin dernier.

François Hollande entouré des forces de sécurité intervenues lors de l'attentat en Isère, à Lyon le 1er juillet 2015.
François Hollande entouré des forces de sécurité intervenues lors de l'attentat en Isère, à Lyon le 1er juillet 2015.
Crédit : EMMANUEL FOUDROT / POOL / AFP
François Hollande a rendu hommage aux forces de sécurité après l'attentat en Isère
01:25
Julien Quelen
Journaliste

S'il souhaite rester anonyme après avoir maîtrisé Yassin Salhi, le pompier qui a stoppé la course mortelle du terroriste de l'Isère symbolise tout de même la rapidité et l'efficacité de l'intervention des forces de l'ordre qui ont évité que l'homme ne fasse plus de dégâts en faisant exploser l'usine de Saint-Quentin-Fallavier. 

Vous devez être fiers de ce que vous avez fait

François Hollande

Le président de la République s'est donc déplacé ce mercredi à Lyon, dans les salons de l'aéroport Saint-Exupéry, où il a pris la parole pour remercier les pompiers, gendarmes et policiers mobilisés par l'alerte attentat déployée. "Vous devez tous être fiers de ce que vous avez fait. Vous êtes encore là, prêts à servir, a ainsi commencé François Hollande. On a mis un moment l'alerte attentat dans toute la région, ce qui a exigé beaucoup de présence. Maintenant, on a un dispositif vigipirate qui est extrêmement contraignant, en sachant qu'il y a encore beaucoup d'inquiétude par rapport à ce qui'l s'est passé".

Le chef de l'État a tenu à saluer la rapidité d'action des forces de l'ordre qui ont selon lui évité le pire. "Il faut rassurer par la présence et montrer la promptitude avec laquelle vous êtes capables d'intervenir, car tout cela s'est passé dans un délai extrêmement court. Ça a été très grave avec l'assassinat dans des conditions odieuses de notre compatriote, mais ça aurait pu être encore plus grave s'il y avait eu l'explosion et à ce moment là des destructions considérables. Vous avez évité un autre drame", a ainsi conclu le président. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/