4 min de lecture Attentat en Isère

Attentat en Isère : ce que l'on sait de l'attaque à Saint-Quentin-Fallavier

Un attentat a été commis au sein de l'usine Air Products située à Saint-Quentin-Fallavier, en Isère vendredi 26 juin. Le corps d'un homme a été retrouvé décapité.

Les pompiers mobilisés aux abords de l'usine Air Products 2
Les pompiers mobilisés aux abords de l'usine Air Products 2 Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Un attentat a été commis ce vendredi 26 juin à Saint-Quentin-Fallavier, dans l'Isère. Une forte déflagration a retenti dans la société Air Products, une usine de produits chimiques, fondée en 1940. "Nous fournissons des gaz industriels, des produits chimiques, des équipements et les technologies connexes. Nous sommes le plus grand fournisseur d'hydrogène et d'hélium au monde", explique le site de l'entreprise

>> EN DIRECT - Attentat en Isère : suivez les faits minute par minute

Quels sont les faits ?

Une voiture avec deux individus à bord a forcé le barrage à l'entrée d'Air Products avant de percuter des bonbonnes de gaz provoquant une très forte détonation. Le Dauphiné Libéré évoque un "rodéo" pour percuter les bonbonnes.

À lire aussi
Des forces de police en charge de l'enquête et de la sécurisation d'Air Products ciblé par un attentat en Isère le 26 juin 2015 Attentat en Isère
Attentat en Isère : "Notre vie a été détruite comme celle des autres victimes", dénonce le fils du chef d'entreprise décapité

Un homme, qui n'est pas un employé de l'usine, a été retrouvé décapité à l'intérieur de la cour. Sa tête ayant été retrouvé à plusieurs dizaines de mètres de son corps sur un grillage longeant la route et serait marquée avec des inscriptions en arabe. Au moins deux blessés légers ont été recensés par les policiers présents sur place, quarante personnes ont été évacuées.

Air Product à Saint-Quentin-Fallavier en Isère
Air Product à Saint-Quentin-Fallavier en Isère Crédit : Capture d'écran Google Maps

Yassin Salhi, principal suspect de cet attentat

S'il n'avait pas de papiers sur lui et est resté muet lors de son interpellation, un homme a été "arrêté" et "identifié". Une information confirmée par François Hollande. Yassin Salhi, né en mars 1980, marié et père de trois enfants, est suspecté d'être l'auteur ou l'un des auteurs de l'attentat commis ce vendredi 26 juin dans l'usine de la société Air Products. Celui qui est déjà connu des services de renseignements a été arrêté par les gendarmes directement dans l'usine. 

>> Qui est Yassin Salhi, l'auteur présumé de l'attentat en Isère ?

Yassin Salhi a été l'objet de deux notes des services d'informations générales du département du Doubs en 2013 et 2014, le classant comme "musulman dur". Il a même été fiché en 2006 pour radicalisation, le service du contre-espionnage français lui reprochait notamment le maniement d'armes et d'explosifs ainsi que la volonté de se déplacer dans des pays sensibles. Une fiche S levée en 2008

Un complice serait actuellement activement recherché puisque certains témoins évoquent deux personnes à bord du véhicule lors du rodéo. Mais aucune information n'est pour l'instant confirmée. Le parquet antiterroriste se saisit de l'enquête, a annoncé le procureur de la République de Paris, François Molins. L'enquête a été confiée à la Sous-direction antiterroriste (SDAT) et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Qui est la victime de cet attentat ?

Le corps décapité d'un homme a donc été retrouvé dans la cour de l'usine. La victime était un chef d'entreprise de la banlieue lyonnaise et était même l'employeur du suspect, Yassin Salhi. L'entreprise de transport de cet homme, qui serait âgé d'environ 45 ans, disposait d'une habilitation pour entrer sur le site de la société américaine Air Products, située à Saint-Quentin-Fallavier, entre Lyon et Bourgoin-Jallieu, non loin de l'aéroport. 

La tête de la victime a été retrouvée accrochée au grillage de l'enceinte du groupe américain, entourée de deux drapeaux islamistes, signe d'une mise en scène. C'est la première personne décapitée en France lors d'une attaque terroriste, une pratique fréquemment utilisée en Syrie et en Irak par le groupe Etat islamique (EI). 

Valls ordonne une "vigilance renforcée"

Les politiques n'ont pas tardé à communiquer sur cet attentat en Isère. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui était en déplacement dans le département voisin du Rhône, s'est immédiatement rendu sur place en hélicoptère alors et que le premier ministre Manuel Valls, en déplacement en Amérique du Sud, a, lui, ordonné une "vigilance renforcée" sur tous les sites sensibles de la région Rhône-Alpes

Une vigilance renforcée qui concerne les usines classées Seveso, c'est à dire qui comprenne un risque industriel. Au total en France, 1.200 installations sont recensées en France, 540 dites "seuil bas", comme Air Products, et 640 dites "seuil haut", détaille Le Monde.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat en Isère Isère Attentat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7778894464
Attentat en Isère : ce que l'on sait de l'attaque à Saint-Quentin-Fallavier
Attentat en Isère : ce que l'on sait de l'attaque à Saint-Quentin-Fallavier
Un attentat a été commis au sein de l'usine Air Products située à Saint-Quentin-Fallavier, en Isère vendredi 26 juin. Le corps d'un homme a été retrouvé décapité.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/attentat-en-isere-ce-que-l-on-sait-de-l-attaque-a-saint-quentier-fallavier-7778894464
2015-06-26 13:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Xduyl7Tut8h3tk3j3KKwCw/330v220-2/online/image/2015/0626/7778894833_les-pompiers-mobilises-aux-abords-de-l-usine-air-products-2.jpg