1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentat à Nice : "Violent", "sadique", "pas croyant"... Révélations sur la personnalité instable du tueur
4 min de lecture

Attentat à Nice : "Violent", "sadique", "pas croyant"... Révélations sur la personnalité instable du tueur

Les quotidiens "Libération" et "Le Parisien" se sont procurés les déclarations des témoins cités dans l'enquête de personnalité de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel.

Attentat à Nice : les hommages se multiplient partout dans le monde après l'attaque terroriste
Attentat à Nice : les hommages se multiplient partout dans le monde après l'attaque terroriste
Crédit : AFP / Boris Horvat
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Qui était Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, l'auteur de l'attentat de Nice du 14 juillet 2016 ? Quelle était sa personnalité ? Comment s'est-il radicalisé ? Voilà quelques-unes des questions posées par l'enquête de personnalité menée par les policiers depuis le drame qui a fait 86 morts sur la promenade des Anglais. "Obsédé", "inhumain", "sadique". Les quotidiens Libération et Le Parisien, qui ont eu accès à ces documents en exclusivité, passent en revue les déclarations de l'épouse, des employeurs ou des amis de ce Tunisien arrivé en France en décembre 2007, après son mariage avec sa cousine niçoise.

Pour ceux qui le côtoyaient, la motivation religieuse revendiquée par le chauffeur du camion au moment de son passage à l'acte est à peine croyable. "Il n'est pas croyant, il ne pratique pas du tout, il mange du porc, boit de l'alcool. Il fume de temps en temps. Je ne l'ai jamais vu prier ni quoi que ce soit en relation avec la religion", assure Hajer, son épouse et mère de ses trois enfants, d'avec qui il s'était séparé un an auparavant, dans Le Parisien

Descritpion d'un homme violent et humiliant

"Battue, humiliée" par un "mari abject", elle dit n'avoir "aucune peine pour lui, mais pour ce qu'il a fait à des innocents." Dans la même veine, une proche de son épouse affirme que Mohamed Lahouaiej-Bouhlel "a fait des choses inhumaines comme faire caca sur le lit de ses enfants, jeter du vin sur la figure de sa femme. Il prenait la poupée de sa fille et devant la petite attrapait un couteau et la plantait dans la poupée pour faire mine de la tuer»

Il paraissait pervers, un regard à la fois agneau et loup

La gérante de la salle de sport que Mohamed Lahouaiej-Bouhlel fréquentait

Les témoins qui l'ont aperçu récemment parlent d'une personnalité insaisissable. Il n'a, en revanche, éveillé aucun soupçon. Personne n'aurait pu l'imaginer en terroriste. "Il paraissait pervers, un regard à la fois agneau et loup. Il pouvait être agressif et également très doux. Je le voyais comme quelqu'un de perturbé, de fragile et d'instable mais pas du tout dangereux, encore moins avec un profil de terroriste", confie la gérante de la salle de sport que cet amateur de sport de combat dopé aux stéroïdes a fréquentée de 2012 à 2014.

Il avait tendance à rouler des mécaniques, à faire le beau. Il était du genre mythomane

L'ancien prof de sport de combat de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel
À lire aussi

Sa radicalisation, surtout développée sur Internet, est imperceptible. "Quand il y a eu les attentats de Paris, je me rappelle avoir pensé à lui en le disant con comme il est il pourrait se faire embrigader. Je le sentais très influençable. Pour moi, il avait un pois chiche dans la tête, il était simplet et extrêmement malléable, influençable", affirme toutefois son ancien professeur de sport. 

Hamdi Zagar, dont le frère a épousé la sœur de Bouhlel, se souvient simplement que depuis la fin du mois de juin, le terroriste écoutait des récitations du Coran dans sa voiture, raconte Libération. "Lorsque nous étions chez moi pour faire du bricolage, j’ai mis de la musique et des clips à la télévision. Mohamed m’a dit de ne pas mettre de la musique, que c’était un péché d’écouter la musique". Mohamed Lahouaiej Bouhlel se serait également mis à critiquer sa tenue vestimentaire, soutenant que son "bermuda devait arriver en dessous du genou."

Licencié pour faute grave en 2011

Son ancien professeur d'arts martiaux a découvert son dédoublement de personnalité quand il l'a embauché comme chauffeur-livreur. S'il était "sérieux et même respectueux" en cours, il était savamment critiqué au travail. "Au fur et à mesure, j'ai commencé à avoir des remontées négatives de clients qui se plaignaient de son attitude. Il avait tendance à rouler des mécaniques, à faire le beau. Il était du genre mythomane." Mohamed Lahouaiej-Bouhlel a fini par être licencié pour faute grave en 2011. 

"Une obsession pour le sexe et la pornographie"

Sa vie sentimentale, elle, est peu animée. Selon Libération, "l’exploitation d’un des téléphones portables de cet adepte de sports de combat témoigne en outre de son "obsession pour le sexe et la pornographie", notent les enquêteurs". "Un dragueur", "un obsédé sexuel", "tout tournait autour du sexe", raconte une femme inscrite dans la même salle de sport que lui. "Il avait le démon en lui. Il m'a même montré la poupée gonflable qu'il avait chez lui", confie son beau-frère.

Bisexuel, il cultiverait en outre l'égoïsme. "Il ne pensait qu'à lui. Il n'avait aucun sens des responsabilités, aucune humanité, témoigne une proche de son épouse. Cette dernière décrit "un homme complètement taré (...) Pour moi, c'est un sadique et il l'a fait (l'attentat, ndlr) par sadisme." Un ami d'enfance du terroriste confirme. "Il a des problèmes psychiatriques, ça saute aux yeux".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/