2 min de lecture Attentat à Nice

Attentat à Nice : pourquoi la théorie du "loup solitaire" semble de plus en plus improbable

ÉCLAIRAGE - Même s'ils agissent seuls, ces terroristes semblent suivre des ordres précis provenant de l'État islamique et Al-Qaïda.

>
Attentat à Nice : pourquoi la théorie du "loup solitaire" semble de plus en plus improbable Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Après la soirée sanglante à Nice au cours de laquelle au moins 84 personnes sont décédées et plus d'une centaine ont été blessées, les questions se multiplient autour de tueur. Une carte d'identité a été retrouvée à l'intérieur du camion 18 tonnes qui a fendu la foule sur la Promenade des Anglais. Il s'agirait d'un homme de 31 ans, d'origine franco-tunisienne. 

Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, né le 31 janvier 1985 à Msaken dans la banlieue de Sousse (Tunisie), habitait à Nice. Les papiers d'identité de cet homme de 31 ans, connu uniquement pour des faits de violences et non pour radicalisation, avaient été retrouvés dans le véhicule par les enquêteurs. Il faisait l'objet d'un contrôle judiciaire, après une bagarre l'ayant opposé à un automobiliste. "Sa situation administrative est en cours d'investigation", a expliqué une source policière.

La rédaction vous recommande

Selon les premiers éléments de l'enquête, le tueur aurait agi seul. Cependant, le profil du "loup solitaire", c'est-à-dire une personne qui agit seule et planifie en solitaire son action est de plus en plus mise à mal. À l'antenne de RTL, Pierre Martinet, ancien agent de la DGSE, explique que Mohamed Lahouaiej-Bouhlel "était invisible sur les radars de l'anti-terrorisme. Il faut savoir quel était son degré d'implication idéologique. On peut avoir un degré d'implication idéologique avancé, sans être fiché 'S'. Il est aussi intéressant de savoir si c'est une personne isolée dans l'action, c'est-à-dire qu'il adhère au projet islamique".

Les attaques à la voiture ne sont pas nouvelles : "Cela existe en Israël, mais aussi en France, à Dijon. Il utilise les moyens du bord. C'est une action très bien menée et qui a un impact très important sur la France", poursuit-il. 

Les soldats du califat font ce qu'ils font quand ils en ont la possibilité

Alain Bauer, criminologue
Partager la citation
À lire aussi
Deux ans après l'attentat sur la Prom', un feu d'artifice a de nouveau été tiré à Nice 14 juillet
14 juillet : premier feu d'artifice à Nice depuis l'attentat meurtrier de 2016

Le criminologue Alain Bauer ajoute, au micro de RTL, que Daesh s'organise autour de ses soldats et de ses lions : "Les soldats du califat font ce qu'ils font quand ils en ont la possibilité. Les lions du califat sont des envoyés spéciaux qui commettent des attentats dans une logique ciblée". Le fait d'agir en solitaire est d'ailleurs "vivement encouragé dans les colonnes d'Inspire", un journal qui fait la promotion de l'action d'Al-Qaïda, souligne L'Internaute.

Lors de l'attentat perpétré à Magnanville, dans les Yvelines, où un couple de policiers a été assassiné, l'ancien député-maire de Vénissieux expliquait, dans un entretien au Dauphiné : "Arrêtons avec la fable du loup solitaire. C'est du pipeau. Il existe un terreau". Même constat du côté du journaliste de France 24, Wasim Nasr. "Il n'y a pas de loup solitaire dans l'histoire des attentats jihadistes", explique-t-il à Europe 1.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat à Nice Terrorisme Jihad
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants