1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Atteintes sexuelles : 267.000 personnes victimes dans les transports en commun
1 min de lecture

Atteintes sexuelles : 267.000 personnes victimes dans les transports en commun

L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) dévoile un rapport sur les atteintes sexuelles dans les transports en commun en France.

Des passagers dans les transports en commun
Des passagers dans les transports en commun
Crédit : MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Martin Planques

"85 % des victimes sont des femmes". L'étude de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) sur les atteintes sexuelles dans les transports en communs dont Le Figaro a la primeur dévoile des chiffres saisissants sur ce type d'agressions.   

Au moins 267.000 personnes ont été victimes d’atteintes sexuelles selon les résultats de l’enquête "sur une période deux ans". Il s'agit d'une estimation basse selon l'étude. "Près de 160.000 ont subi des gestes déplacés (notamment des baisers forcés ou des caresses) et plus de 110.000 ont subi des exhibitions. Plus de 160.000 ont subi d'autres actes tels que des attouchements sexuels, ou des rapports sexuels ou tentatives de rapports sexuels non désirés." 

Comme le précise Le Figaro, les chercheurs ont travaillé d'après l'enquête "Cadre de vie et sécurité", réalisée avec l'Insee, mais aussi d'après la base de Gestion informatisée du renseignement opérationnel statistique (Giros) de la sous-direction régionale de la police des transports de la préfecture de police de Paris.

Les jeunes franciliennes les plus exposées

"Pour deux tiers des femmes victimes, le caractère sexuel de l'agression se manifeste par un contact physique avec l'auteur" rapporte l'étude de l'ONDRP "quant aux hommes, minoritaires parmi les victimes (15 %), ils ont la particularité d'être exposés à des cas d'exhibition (52 % des atteintes à leur encontre)".

À lire aussi

Les jeunes femmes d’Île-de-France sont les plus exposées : 7,6% d'entre elles ayant entre 18 et 21 ans ont affirmé avoir subi ce type d'atteintes. Selon l'ONDRP, le risque de subir ces atteintes demeure élevé jusqu'à 35 ans, 4 % à 5 % de victimes environ. Après 45 ans, ce taux "taux de victimation" de 1%.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/