1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Ardennes : à 19 ans, il ouvre sa boulangerie
2 min de lecture

Ardennes : à 19 ans, il ouvre sa boulangerie

Bryan Jonniaux, 19 ans, est le meilleur apprenti des Ardennes en 2019. Le jeune homme a ouvert sa propre boulangerie à Signy-le-Petit et fabrique du pain dans ce village de 1.300 habitants.

Bryan, meilleur apprenti boulanger des Ardennes - 19 ans
Bryan, meilleur apprenti boulanger des Ardennes - 19 ans
Crédit : Samuel Goldschmidt / RTL
Ardennes : à 19 ans, il ouvre sa boulangerie
04:18
Samuel Goldschmidt

À 19 ans, Bryan Jonniaux a été désigné meilleur apprenti des Ardennes en 2019. Une belle réussite qui lui permet d'ouvrir sa propre boulangerie à Signy-le-Petit, un petit village de 1.300 habitants. Le jeune boulanger a pu embaucher ses parents en plus de ses deux vendeuses et de son apprenti. 


Et quand on pousse la porte de l'atelier vers 5 heures du matin il fait bon, et le patron est au travail : "On fait les préparations pour l'ouverture du magasin, cuisson des pains, cuisson de la viennoiserie, cuisson de la pâtisserie". Et Bryan est très impliqué dans son travail, il n’hésite pas à rappeler le temps de cuisson à son père.

Et là encore l'histoire est originale, le papa de Bryan, 38 ans est fournisseur de pièces auto, enfin était puisqu'il est maintenant son les directives de son fils à la boulangerie. "On ne pensait pas qu'il aurait autant de travail donc je suis venu pour l'aider, et je suis resté" raconte le papa.

Une histoire de famille

A six heures, les premiers clients arrivent : "Je viens depuis que c'est Bryan qui a repris la boulangerie, parce que je trouve son pain excellent, même ses pâtisseries, tout est super bon" raconte une fidèle cliente de la boulangerie. 

À lire aussi

Si à l'origine la boulangerie était l'aventure de Bryan, reprendre cette enseigne est devenue une véritable histoire de famille. Au four on retrouve le papa et au comptoir Angélique, la maman : "Il m'avait dit 'maman si je me met à mon compte, je t'embauche'".

Cela fait quatre mois que Bryan Jonniaux a repris la boulangerie et il a vite fait taire les sceptiques qui moquaient son âge. Il n'arrête pas, les clients ne cessent de défiler, mais il a du se battre pour convaincre. "À partir du moment où on est chef d'entreprise, on est tout le temps au boulot, c'est du 2h du matin jusqu'à 19h non-stop". 

Redonner vie au milieu rural

Et quand on lui demande la réaction des banques face à un jeune de 19 ans la réponse est claire : "Ils se sont foutu de moi, ils se sont dit 'c'est pas possible, il tiendra pas'. C'est pas possible qu'à 19 ans on prenne une boulangerie à gérer, surtout avec du personnel, c'est impossible pour eux. Mais si, c'est possible". 


C'est possible et beaucoup de monde compte sur lui, à commencer par les 30 villages parcourus par ses deux vendeuses, qui font la tournée des pains tous les jours, pour le plus grand bonheur des habitants : "C'est pratique, avant on avait pas de boulangerie (...) il fallait courir, je partais tous les jours mais c'est à 20 kilomètre pour nous" témoigne un habitué de la tournée. 

La Maison des pains fournit aussi un hôtel, une friterie, un camping, un restaurant, un collège. Bryan consomme quatre tonnes et demis de farine par mois et il ne sait pas pour l'instant quand il prendra ses prochaines vacances.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/