2 min de lecture Antibes

Après SeaWorld, Marineland d'Antibes promet qu'il va changer ses spectacles d'orques

REPLAY - Les parcs d'attraction aquatiques sont dans le collimateur des militants de la cause animale.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
Déjà Sulmont - 26 novembre Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Crédit Média : Rémi Sulmont | Durée : | Date : La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont Journaliste RTL

À la fin de l'hiver, le Marineland d'Antibes, actuellement fermé en raison des inondations, annonce qu'il va rouvrir mais en modifiant son spectacle mettant des orques en scène. Pour comprendre cette révolution, il faut remonter en 2013.  C'est à ce moment-là que les ennuis de parcs aquatiques qui offrent des spectacles d'orques ont vraiment commencé quand CNN aux Etats-Unis a diffusé Blackfish. Le film-réquisitoire qui dénonce les conditions des vies des cétacés dans les SeaWorld a fait plonger de 30%  la fréquentation des parcs. Rarement un documentaire n'avait autant atteint une industrie.

Depuis, devant le Marineland d'Antibes, les militants anti-captivité se déguisent en baleine dans des baignoires et appellent au boycottage. Le parc d'Antibes, le seul à avoir des orques en Europe, dit avoir échappé à l'effet Blackfish. Si la fréquentation a baissé notamment en 2013 c'est en raison de la météo, explique-t-on. Mais le parc français, comme viennent de le faire les SeaWorld aux Etats-Unis nous annonce ce matin sur RTL qu'il va entièrement refondre ses spectacles.

Une nouvelle approche des animaux en captivité

 Les responsables du parc d’attraction ont annoncé qu'ils allaient cesser de passer de la musique disco ou rock sur les pirouettes des 4 orques d'Antibes. Un compositeur de musique de film est en train travailler pour se rapprocher du documentaire animalier. Les dresseurs qui nagent avec les cétacés, ça n'existait plus mais, désormais, ils ne seront plus applaudit à la fin des spectacles, explique Jon Kershaw, le directeur animalier du Marineland.Officiellement ces changements n'ont rien à voir avec Blackfish et le mouvement anti-captivité et sont simplement liés à la volonté de suivre les goûts du public qui souhaite se divertir et apprendre.  
Ces mesures ne contentent pas les activistes qui continuent de militer pour la disparition des parcs d'attraction animaliers en France, comme Christine Grandjean, présidente de l'association "C'est assez !". Elle est persuadée que dans quelques décennies l'idée qu'on a pu garder ces animaux en captivité apparaître comme une absurdité à nos petits-enfants. Les chercheurs sont plus nuancés. D'abord il note que le Marineland a investi pour améliorer la vie des cétacés. Le contact, explique Charles-André Bost, spécialiste des prédateurs marins au CNRS entre ces animaux et le public reste indispensable, à l'heure où nous vivons de plus en plus éloigné du monde sauvage.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Antibes Baleine Poissons
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780646454
Après SeaWorld, Marineland d'Antibes promet qu'il va changer ses spectacles d'orques
Après SeaWorld, Marineland d'Antibes promet qu'il va changer ses spectacles d'orques
REPLAY - Les parcs d'attraction aquatiques sont dans le collimateur des militants de la cause animale.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/apres-seaworld-marineland-d-antibes-promet-qu-il-va-changer-ses-spectacles-d-orques-7780646454
2015-11-26 13:03:47
https://cdn-media.rtl.fr/cache/9is5G_Ftpng83phzAd1QkA/330v220-2/online/image/2015/0810/7779359579_des-orques-au-marineland-d-antibes-en-2013.jpg