1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Altice : pourquoi la maison-mère de SFR est dans la tourmente
1 min de lecture

Altice : pourquoi la maison-mère de SFR est dans la tourmente

ÉDITO - Le groupe de Patrick Drahi a perdu un quart de sa valeur en seulement trois jours à la Bourse.

Les logos de SFR et Altice (Illustration)
Les logos de SFR et Altice (Illustration)
Crédit : AFP / Éric Piermont
Altice : pourquoi la maison-mère de SFR est dans la tourmente
03:25
François Lenglet & Loïc Farge

Le titre Altice, la maison-mère de l'opérateur téléphonique SFR, poursuit sa descente aux enfers à la Bourse : -2% mardi 7 novembre, -25% en trois jours. Si on remonte un peu dans le temps, on observe que par rapport à juin dernier, la valeur de l'entreprise a été divisée par deux. C'est une vraie claque boursière, infligée par des investisseurs qui doutent désormais de ce grand groupe de télécommunications et de médias (il possède notamment BFMTV ou L'Express en France, ainsi que les droits télévisuels des matchs de football de la Ligue des champions). Il a des activités dans plusieurs pays européens, et gère également des activités aux États-Unis - dans le câble principalement mais aussi bientôt dans le téléphone. C'est un groupe constitué par le Français Patrick Drahi.

Pourquoi les investisseurs l'ont-ils ainsi puni, en vendant massivement leurs titres ? À cause des résultats financiers moins bons que prévus. Il y a une impatience croissante sur le retour à la croissance de SFR, qui a perdu plusieurs millions de clients dans les années récentes, à cause de la mauvaise qualité du service, en mobile principalement. L'autre point d'inquiétude, c'est la persistance d'une dette très élevée, à plus de 50 milliards d'euros, même si elle a été refinancée en partie récemment, à un coût plus faible. 

Il n'y a pas, à ce stade, de quoi mettre en difficulté l'entreprise. Les boursiers brûlent ce qu'ils ont adoré. Patrick Drahi était la coqueluche de la Bourse. La progression de la valeur de l'entreprise jusqu'en juin dernier était tout aussi excessive que la chute d'aujourd'hui. Reste que la Bourse vient de lui donner un avertissement, un rappel à l'ordre. Avec cette punition, les marchés disent disent au management de l'entreprise : "Concentrez-vous sur l'exécution, et arrêtez d'acheter à tour de bras des entreprises, des droits télé, etc.".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/