1 min de lecture Loi

Alain Rochon : "Nous sommes particulièrement déçus par la loi handicap"

REPLAY – Alain Rochon, président de l'Association des paralysés de France (APF), est revenu sur les résultats de la loi handicap depuis son adoption le 11 février 2005.

Pacaud 245x300 RTL Grand Soir Christophe Pacaud iTunes RSS
>
Alain Rochon : "On est particulièrement déçu par la loi handicap" Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

Le 11 février 2005, la loi 2005-102 "pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées" a été promulguée. Considérée comme la principale loi sur le handicap depuis 1975, elle visait à rendre les lieux publics et les transports accessibles dans un délai de 10 ans, soit au 1er janvier 2015. Elle a aussi créé un droit à compensation, permettant la prise en charge par la collectivité des dépenses liées au handicap. Autant dire que le texte promettait des avancées.

Alors que l'on s'apprête à fêter ce mercredi les dix ans de cette loi handicap, ses promesses ont-elles été tenues ? Quels sont les progrès effectués, mais aussi les difficultés qui persistent ?

Alain Rochon, président de l'Association des paralysés de France (APF), est amer sur le bilan des dix ans de la loi handicap. Il estime que la prise en charge des dépenses liées au handicap et l'accessibilité universelle sont particulièrement décevantes alors qu'elles faisaient partie des piliers principaux du texte. 

Ah mon Dieu ! On a attendu dix ans de trop les améliorations promises par la loi handicap.

Alain Rochon, président de l'Association des paralysés de France (APF)
Partager la citation

Entre les compensations financières de moins en moins généreuses, les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) non abouties et le bilan catastrophique en matière d'accessibilité, Alain Rochon juge qu'il y a encore beaucoup de choses à faire pour que la loi 2005-102 atteigne ses objectifs.

La France n'est pas la dernière des nations européennes en matière de législation pour les handicapés, mais elle n'est pas la première non plus. Quand on porte son regard vers les pays du Nord, on constate qu'on a beaucoup de retard.

Alain Rochon, président de l'Association des paralysés de France (APF)
Partager la citation
RTL vous recommande
Lire la suite
Loi Handicap Bilan
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants