1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Airbnb : comment la mairie de Paris veut enrayer les locations abusives
1 min de lecture

Airbnb : comment la mairie de Paris veut enrayer les locations abusives

ENQUÊTE RTL / REPLAY - La mairie de Paris va mener de nombreux contrôles sur les locations Airbnb alors que 20.000 biens ont disparu du marché locatif traditionnel.

Airbnb revendique 17 millions d'utilisateurs dans le monde.
Airbnb revendique 17 millions d'utilisateurs dans le monde.
Crédit : AFP
Que dit la loi en matière de location sur Airbnb ?
00:46
Airbnb : les autorités veulent enrayer les locations abusives à Paris
01:08
Arnaud Tousch & Claire Gaveau

Paris, capitale du tourisme et du Airbnb. Les meublés touristiques pullulent depuis quelques années et sont devenus une vraie tendance. Les annonces de particuliers pour louer leur appartement pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines se multiplient. Mais la Mairie de Paris pointe des abus. 

Elle s'apprête à mener une série de contrôle dans les trois quartiers les plus prisés : Montmartre, Saint Germain et Le Marais. Au total, pas moins de 80 immeubles devraient être contrôlés inopinément alors que le marché locatif traditionnel a perdu environ 20.000 logements lors des cinq dernières années

Jusqu'à 4 mois de location par an

Illustration avec Anne-Marie, Catherine et Mélanie. Elles font du "porte-à-porte" et se rendent à chaque adresse concernée. "On va vérifier auprès du propriétaire si c'est sa résidence principale. Si ce n'est pas sa résidence principale, oui, il y a infraction", rappelle l'une des contrôleuses.

Décriées par les professionnels de l'hôtellerie mais aussi par certains habitants qui subissent les va-et-vient incessants, ces pratiques sont pourtant encadrées par la loi.

À lire aussi

Celle-ci indique que si vous partez en vacances ou en déplacement professionnel et que vous louez votre résidence principale, pas de problème. Aucune procédure particulière n'est imposée si la location n'excède pas quatre mois par an même si les revenus engendrés pourraient prochainement être taxés par le fisc.

Jusqu'à 25.000 euros d'amende

En revanche, la situation est différente pour les résidences secondaires. Une autorisation préalable est nécessaire et une forme de compensation est demandée. Pour une location de 20m2 à des touristes, il faudra être en capacité de louer le double à des particuliers dans le même arrondissement. En cas d'infraction et de manquements à ces règles, les amendes peuvent atteindre les 25.000 euros et 1.000 par mètre carré et par jour tant que la situation n'est pas régularisée.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/