1 min de lecture RATP

Affiche "Les Prêtres" : la RATP a fait machine arrière sous le tollé général

REPLAY - La RATP a annoncé le retour de la mention "au bénéfice des chrétiens d'Orient" qui a été censurée sur les affiches du concert du groupe "Les Prêtres".

Le Surf de l'Info - Cyprien Cini Le surf de l'info Cyprien Cini iTunes RSS
>
Affiche "Les Prêtres" : la RATP a fait machine arrière sous le tollé général Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : Cyprien Cini | Durée : | Date : La page de l'émission
245300_CINI
Cyprien Cini
Journaliste RTL

La partie "au bénéfice des chrétiens d'Orient" inscrite sur les affiches du concert du groupe "Les Prêtres" a été censurée par la RATP, et ce, au nom de la neutralité. La suppression de cette mention a fait polémique tout au long du week-end pascal et a sollicité plusieurs réactions, notamment de la part de Monseigneur Di Falco et même des partis politiques.

Pour la député UMP Valérie Boyer, la censure est "une faute morale et une faute politique". Mais sous la pression du tollé général, la RATP a finalement fait machine arrière, en décidant de rétablir ladite mention sur les affiches des Prêtres. 

Par ailleurs, cette initiative résulterait de l'acte d'un seul homme : celui du sénateur de l'Essone Jean-Vincent Placé. 

On a l'impression que c'est son coup de gueule qui a fait réagir le président de la RATP.

Cyprien Cini, chroniqueur RTL
Partager la citation

Le pacificateur, après avoir poussé un grand coup de gueule à l'encontre de la RATP, a effectivement annoncé en exclusivité la décision prise par le PDG du groupe Pierre Mongin de remettre l'affiche initiale. 

RTL vous recommande
Lire la suite
RATP Censure Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants