1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Affaire Weinstein : la productrice Alexandra Canosa réclame 10 millions de dollars
2 min de lecture

Affaire Weinstein : la productrice Alexandra Canosa réclame 10 millions de dollars

La productrice Alexandra Canosa a assigné en justice l'ancien magnat hollywoodien ainsi que la Weinstein Company et ses administrateurs, accusés de complicité ou de négligence. Elle réclame 10 millions de dollars de dommages et intérêts.

Harvey Weinstein, l'un des plus puissants producteurs d'Hollywood
Harvey Weinstein, l'un des plus puissants producteurs d'Hollywood
Crédit : VALERY HACHE / AFP
Arièle Bonte & AFP

10 millions de dollars de dommages et intérêts. Alexandra Canosa, productrice américaine connue pour avoir travaillé sur la série Netflix Marco Polo vient d'assigner en justice Harvey Weinstein, producteur américain accusé par des centaines de femmes des mêmes agissements dont l'actrice mexicano-libano-américaine Salma Hayek, la Française Léa Seydoux ou encore l'actrice et activiste Rose McGowan.

Selon le document de l'assignation déposée mercredi 20 décembre à la Cour suprême de l'État de New York, la victime présumée accuse Harvey Weinstein de harcèlement sexuel, d'"intimidation sexuelle", de "pression émotionnelle" et d'agression physique.

La notion d'atteinte physique en droit américain est très large et concerne notamment les agressions sexuelles, même si la nature exacte des faits allégués n'est pas précisée dans le document.

Un comportement caché par la compagnie de Weinstein

Selon Alexandra Canosa, la période couvrant les faits considérés courrait jusqu'en septembre dernier.

À lire aussi

"Harvey Weinstein a menacé (la victime présumée) et lui a clairement signifié que si elle ne cédait pas à ses avances ou si elle révélait sa conduite", explique le document, "il y aurait des représailles, notamment l'humiliation, la perte de son emploi et l'impossibilité de travailler de nouveau dans le milieu du divertissement."

Quant à la maison de production du magnat, The Weinstein Company, et ses administrateurs, ils "savaient ou auraient dû avoir connaissance des agissements d'Harvey Weinstein et n'ont rien fait pour les modifier ou les circonscrire ", poursuit le document.

"Au lieu de cela, la Weinstein Company a facilité, caché et soutenu ce comportement délictueux", affirme Alexandra Canosa dans son assignation.

Toutes les accusations de relation sexuelle non consentie sont réfutées par Harvey Weinstein

Une porte-parole de Harvey Weinstein

Plusieurs des administrateurs visés par l'assignation ont démissionné après l'éclatement du scandale Weinstein. Sollicitée par l'AFP, une porte-parole de Harvey Weinstein s'est refusée à tout commentaire, renvoyant à une déclaration antérieure sur les accusations visant le producteur.

"Toutes les accusations de relation sexuelle non consentie sont réfutées par Harvey Weinstein", disait cette déclaration. "Harvey Weinstein a confirmé qu'il n'y avait jamais eu de représailles contre une femme pour avoir refusé ses avances." 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/