2 min de lecture Justice

Affaire Vincent Lambert : la bataille judiciaire va-t-elle continuer ?

ÉCLAIRAGE - Malgré l'annonce de la fin des traitements, prévue dans 10 jours, les parents de Vincent Lambert refusent de renoncer. Leur avocat va "demander à la justice d'obliger la France à respecter ses engagements internationaux".

>
Affaire Vincent Lambert : la bataille judiciaire continue Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Générique 1
Jacques Serais édité par Sarah Ugolini

Le médecin de Vincent Lambert a annoncé ce samedi 11 mai l'arrêt des traitements dans les dans la semaine du 20 mai. Depuis près de 10 ans, cet homme tétraplégique, en état végétatif, est devenu le symbole du débat sur la fin de vie en France. Une partie de ses proches ne souhaite plus d'acharnement thérapeutique. Mais pour ses parents, il en est hors de question. 

La famille est déchirée et les années, rythmées par des décisions de justice. Le médecin qui s'occupe de Vincent Lambert veut justement s'appuyer sur la dernière décision du Conseil d'État qui a confirmé l'arrêt de soins décidé collégialement le 9 avril 2018 par le CHU de Reims. C'est une nouvelle bataille judiciaire qui commence désormais. Les parents de Vincent Lambert se retrouvent une nouvelle fois opposés au médecin traitant de leur fils. 

Le Dr Sanchez dit vouloir interrompre les traitements de son patient à la suite de la dernière décision du Conseil d'État. Le 24 avril dernier, l'institution validait l'arrêt de la nutrition et de l'hydratation artificielle de Vincent Lambert. Sauf que depuis, une instance internationale, le Comité international de protection des droits des personnes handicapées de l'ONU (CIDPH) s'est prononcé contre cet arrêt, demandant à la France de suspendre toute décision d'arrêt des soins.

Nous allons demander à la justice d'obliger la France à respecter ses engagements internationaux

Jérôme Triomphe, un des avocats des parents de Vincent Lambert.
Partager la citation

Une prise de position que compte bien faire valoir Jérôme Triomphe, un des avocats des parents Lambert. "Nous n'allons pas laisser faire. Que le Dr Sanchez sache bien que nous allons engager un certain nombre de recours pour que soit respecté le droit international dans cette affaire", a-t-il assuré l'avocat au micro RTL. "Nous sommes dans le combat judiciaire et nous allons demander à la justice d'obliger la France à respecter ses engagements internationaux", a précisé le conseil des parents Lambert. 

À lire aussi
Un CRS lors de l'acte 53 des "gilets jaunes" le samedi 16 novembre 2019 à Paris Gilets jaunes
Policiers retranchés dans une laverie : un an de prison ferme pour un assaillant

La semaine dernière, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a assuré que "légalement la France n'était pas tenue de respecter cette demande". En revanche, l'État a six mois pour fournir des explications à ce comité international. Le Dr Sanchez, lui, prévoit d'interrompre les traitements la semaine du 20 mai. Les jours sont comptés pour toutes les parties prenantes.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Vincent Lambert Euthanasie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants