1 min de lecture Santé

Affaire Naomi : "Tout le monde a été choqué", dit Christophe Gautier

INVITÉ RTL - Le directeur des hôpitaux universitaires de Strasbourg réagit au rapport de l'Igas après le décès de Naomi Musenga après un appel au Samu de Strasbourg.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
Affaire Naomi : "Tout le monde a été choqué", dit Christophe Gautier Crédit Image : PIERRE ANDRIEU / AFP | Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

L'appel au Samu de Naomi Musenga avait choqué tout le monde lorsqu'il avait été rendu public. La jeune femme n'avait pas été prise au sérieux par l'opératrice et était décédée quelques heures plus tard. Une enquête menée par l'Inspection générale des affaires sociales souligne que "la procédure de régulation" générale établie par le Samu de Strasbourg n'était "pas conforme aux recommandations de bonnes pratiques et source de risque pour les patients". 

Christophe Gautier est le directeur général des hôpitaux universitaires de Strasbourg et selon lui, le rapport "souligne la justesse" de sa décision de suspendre l'opératrice qui avait pris l'appel de Naomi Musenga. "Tout le monde a été choqué par le contenu de cette régulation et l'Igas insiste avec raison", ajoute-t-il au micro de RTL. Quelques heures seulement après la publication de ce rapport, le responsable du Samu de Strasbourg a annoncé sa démission.

L'Igas préconise l'acceptation de cette démission

Christophe Gautier
Partager la citation

Pour Christophe Gautier, cette décision ne découle pas directement de l'enquête menée par l'Igas. "Le responsable du Samu avait fait depuis quelques semaines la proposition de sa démission et l'Igas préconise l'acceptation de cette démission, ce que j'ai fait aujourd'hui", confie-t-il. Selon lui, deux raison ont conduit à la démission du responsable de service : l'absence d'un accompagnement de la famille lors de la transmission de la bande téléphonique et l'absence d'engagement d'une procédure de signalement.

Christophe Gautier a conscience que le chemin pourra être long car le rapport de l'Igas demande un plan d'action et une conduite de changement au sein du Samu de Strasbourg. Elles doivent être mises en place "de manière exhaustive et sans délai", souligne le directeur général des hôpitaux universitaires de Strasbourg.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Justice Strasbourg
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants