1 min de lecture Affaire Bettencourt

Affaire Bettencourt : François-Marie Banier, le chef d'orchestre de l'abus de faiblesse

REPLAY - Après quatre heures de réquisitoire, le procureur est revenu sur l'affaire Bettencourt en décrivant un "faisceau d'indices concordants".

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Affaire Bettencourt : François-Marie Barnier, le chef d'orchestre de l'abus de faiblesse Crédit Image : MEHDI FEDOUACH / AFP | Crédit Média : Cindy Hubert | Durée : | Date : La page de l'émission
Cindy Hubert et La rédaction numérique de RTL

À Bordeaux, le procès Bettencourt est à l'heure du réquisitoire. Le procureur a durement chargé François-Marie Barnier. Il est précis et mordant lorsqu'il décrit un manipulateur avide. Il a "tissé sa toile lentement. Liliane Bettencourt a été prise au piège, comme un poisson dans un filet", explique-t-il. 

Année après année, le procureur souligne que si la fille Bettencourt n'avait pas porté plainte, François-Marie Banier serait "aujourd'hui l'un des hommes les plus riches de France". La charge est violente. Tout le clan Bettencourt tourne la tête pour guetter la réaction du photographe, qui triture ses lunettes. Pour le procureur, il existe un faisceau d'indices concordants. 

Dès 2006, la milliardaire était en état de faiblesse. Des dizaines de personnes le disent. Après quatre heures de réquisitoire, François-Marie Barnier est décrit comme le chef d'orchestre de l'abus de faiblesse. Il attend, inquiet, comme les autres prévenus, les réquisitions.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Bettencourt François-Marie Banier Affaires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants