1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Aéroport de Roissy : l'enfant de 8 ans, enfermé depuis 10 jours en zone d'attente, autorisé à rester en France
1 min de lecture

Aéroport de Roissy : l'enfant de 8 ans, enfermé depuis 10 jours en zone d'attente, autorisé à rester en France

Depuis le 21 mars, ce petit garçon est enfermé depuis son arrivée sur le sol français, faute de papiers.

L'intérieur de l'aéroport de Roissy (Illustration)
L'intérieur de l'aéroport de Roissy (Illustration)
Crédit : BORIS HORVAT / AFP
Ana Boyrie & AFP

Un enfant comorien âgé de 8 ans, arrivé sans papiers à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, était retenu depuis 10 jours en zone d'attente, faute de papiers. La justice l'a finalement autorisé ce vendredi 1er avril à rester en France et l'a confié à sa tante. "Il n'est plus privé de liberté, plus sous contrainte policière et il pourra rester en France", a déclare Laure Blondel, une des responsables de l'association Anafé (Assistance nationale aux étrangers aux frontières). 

Le petit garçon devait être renvoyé aux Comores ce vendredi sous escorte. Mais le commandant de bord a refusé de l'embarquer, tellement l'enfant "a tempêté et pleuré". Un juge des libertés et de la détention au tribunal de Bobigny l'a accueilli ce vendredi dans la matinée et "a reconnu qu'il n'y avait aucune garantie sérieuse de prise en charge aux Comores puisque la maman ne pouvait plus le prendre en charge", a ajouté la responsable de l'association. 

Enfermé en zone d'attente pendant dix jours

Le 21 mars, l'enfant avait posé les pieds sur le territoire français, et avait été immédiatement placé en "zone d'attente", faute de papiers, le temps que la police effectue les vérifications nécessaires et organise son retour vers l'archipel. Un phénomène qui avait suscité l'indignation de plusieurs associations telles que La Voix de l'enfant et qui ne semblait pas être le premier. 

En juin 2015, la retenue de plusieurs jours en zone d'attente à Roissy de deux fillettes de 3 et 6 ans avait provoqué l'ouverture d'enquêtes par le Défenseur des droits. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait d'ailleurs donné "des consignes" pour faire en sorte que "les vérifications soient menées dans des délais très courts, notamment lorsqu'il s'agit de jeunes enfants". 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.

Bienvenue sur RTL

Rejoignez la communauté RTL, RTL2 et Fun Radio pour profiter du meilleur de la radio

Je crée mon compte