3 min de lecture Facebook

"Adopte un SDF" : le mouvement sur Facebook qui sort les sans-abri de la rue

Fin juin, Amine Bendiab a créé un groupe Facebook où il publie des sortes de minis CV de SDF pour les aider à trouver un emploi et un logement. Pour RTL.fr il revient sur son initiative solidaire.

Amine Bendiab (à gauche), le créateur de la page Facebook "Adopte un SDF" avec Marc, le premier sans-abris qu'il a aidé.
Amine Bendiab (à gauche), le créateur de la page Facebook "Adopte un SDF" avec Marc, le premier sans-abris qu'il a aidé. Crédit : Capture Facebook Amine Bendiab
Marie de Fournas

Le 25 juin dernier, Amine Bendiab postait un message sur Facebook qui allait changer sa vie et celle de Marc. "Aujourd’hui, j'ai partagé un repas avec Marc 22 ans, il s'est retrouvé SDF suite au décès de sa maman et du départ de son père à l'étranger avec qui il n'as pas de contact !

Il a un CAP cuisine, est dans l'attente d'un logement, parcourt les foyers et dort dans les rues de Lille depuis 1 an et demi. Amis restaurateurs, Marc veut s'en sortir et il aime la cuisine ! Si quelqu'un veut lui laisser une chance j'ai ses coordonnées !!!", écrit le Lillois sous une photo de lui avec le jeune sans-abri.

En un rien de temps, le message est partagé plus de 40.000 fois. Résultat, en moins de 24 heures, Marc trouve un travail, un logement, des vêtements et du mobilier pour son futur chez lui. Face à cet engouement inattendu, Amine Bendiab décide de ne pas en rester là. "Je me suis rendu compte que le fait d’expliquer et de présenter aux gens qui étaient ces SDF qu’ils croisent peut-être tous les jours dans la rue, cela pouvaient les toucher", explique-t-il à RTL.fr.

Cela prend cinq minutes de s’arrêter dans la rue pour parler avec un SDF.

Amine Bendiab, créateur de la page Facebook "Adopte un SDF"
Partager la citation

Deux jours après, il crée la page Facebook "Adopte un SDF". Sur cette dernière, ce gérant d’un bar à Lille continue de poster les "petites annonces" de ces SDF qu’il rencontre dans la rue. "Je voulais montrer que l’on peut tous faire quelque chose : cela prend cinq minutes de s’arrêter dans la rue pour parler avec un SDF, de partager son histoire sur les réseaux ou de regarder dans ses contacts si on n’a pas un moyen de l’aider".

À lire aussi
Les logos des GAFA, acronyme de Google, Apple, Facebook et Amazon économie
Taxe Gafa : les géants du numérique se préparent face aux concurrents chinois

C’est ainsi qu’après Marc, Amine Bendiab partage les histoires de Jimmy, 26 ans, prêt à accepter n’importe quel boulot ; Yves, 46 ans, ancien militaire ; Lucie, 19 ans, qui ne parvient pas à trouver de logement ou encore Martial, 37 ans, qui possède un bac +5 en commerce/management. En tout, la page rassemble au bout de deux semaines, une dizaine de portraits de SDF, accompagnés de quelques lignes sur leur histoire, leur situation et leurs désirs.

La publication de Martial sur "Adopte un SDF"
La publication de Martial sur "Adopte un SDF" Crédit : Capture Facebook "Adopte un SDF"
La publication de Yves sur "Adopte un SDF"
La publication de Yves sur "Adopte un SDF" Crédit : Capture Facebook "Adopte un SDF"

Amine assure qu’à chaque fois, la communauté se mobilisée et qu’il reçoit des propositions d’hébergement et de travail pour chacun d’entre eux. L’engouement est tel que des antennes "Adopte un SDF" s’ouvre à Paris, Nice ou Rennes. "J’ai l’impression d’avoir créé le pôle emploi et le bailleur social pour les SDF, grâce à la solidarité des gens", dit en souriant, celui qui a encore du mal à réaliser l’ampleur du mouvement qu’il a lancé.

Bientôt une association ?

"Il y a des gens, des médias, des associations et même des élus qui m’ont contacté, c’est fou. J’ai déjà dû manger aux restos du cœur quand j’étais gosse, je me suis cherché pendant des années à enchaîner 1.000 boulots et là, je suis en train de me demander si je n’ai peut-être pas trouvé ma voix", confie celui qui s’autorise à rêver à une véritable association "Adopte un SDF".

"Quelque chose avec des douches, une personne pour gérer leurs démarches administratives, une autre pour leur réaliser un vrai CV, des coiffeurs(ses), un photographe pour prendre de beaux portraits et des personnes sur les réseaux sociaux pour faire ce que je fais, mais à une plus grande échelle", explique entre autres, celui qui déborde déjà d’idées.

En attendant Amine, qui agit bénévolement sur son temps libre, tente de gérer au mieux sa vie de papa, mari et gérant de bar. Sa page Facebook est déjà suivie par plus de 5.700 personnes et chacun de ses posts sont relayés des milliers de fois. Seulement deux semaines après sa création, "Adopte un SDF" est en passe de devenir une référence en matière de réseau social d’aide citoyen aux SDF. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Facebook Sdf Solidarité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789318884
"Adopte un SDF" : le mouvement sur Facebook qui sort les sans-abri de la rue
"Adopte un SDF" : le mouvement sur Facebook qui sort les sans-abri de la rue
Fin juin, Amine Bendiab a créé un groupe Facebook où il publie des sortes de minis CV de SDF pour les aider à trouver un emploi et un logement. Pour RTL.fr il revient sur son initiative solidaire.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/adopte-un-sdf-le-mouvement-sur-facebook-qui-sort-les-sans-abri-de-la-rue-7789318884
2017-07-12 18:02:35
https://cdn-media.rtl.fr/cache/gHAHZH7IlDlgu4UQaSfPVw/330v220-2/online/image/2017/0712/7789318991_amine-bendiab-le-createur-de-la-page-facebook-adopte-un-sdf-avec-marc-le-premier-sans-abris-qu-il-a-aide.JPG