2 min de lecture Déraillement du train Paris-Limoges

Accident de Brétigny : les conclusions des experts remises

Les conclusions des experts désignés par la justice pour déterminer les causes de la catastrophe ferroviaire du 12 juillet 2013 à Brétigny-sur-Orge (Essonne) ont été remises.

Déraillement de train à Brétigny-sur-Orge, le 12 juillet 2013. (archives)
Déraillement de train à Brétigny-sur-Orge, le 12 juillet 2013. (archives) Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le procureur d'Evry a annoncé ce samedi 5 juillet que les experts désignés par la justice pour déterminer les causes de la catastrophe ferroviaire du 12 juillet 2013 à Brétigny-sur-Orge (Essonne) avaient rendu leurs conclusions. Une déclaration à la presse est prévue lundi au TGI d'Evry.

Peu après le drame, qui avait fait sept morts et des dizaines de blessés en gare de Brétigny, une information judiciaire avait été ouverte par le procureur, Eric Lallement, pour homicides et blessures involontaires et l'enquête confiée à trois juges d'instruction. Ces derniers "m'ont adressé les conclusions des expertises ayant pour objet de déterminer les causes et origines du déraillement du train Corail n°3657 assurant la liaison Paris Limoges", a indiqué Eric Lallement. 

Enquête interne et enquête du BEA

D'autres enquêtes ont été menées parallèlement à l'enquête judiciaire : une interne conduite par la SNCF et le gestionnaire d'infrastructure Réseau ferré de France (RFF), qui ont remis leurs conclusions à la justice et les ont publiées, et une technique du Bureau d'enquête sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT), dont un rapport d'étape a été publié en janvier dernier. Celui-ci mettait en cause les règles de maintenance en vigueur à la SNCF qui ont conduit à ne pas relever les défaillances.

Selon le BEA, une fissure s'était développée, plusieurs mois, voire quelques années, avant le drame, sur un rail au niveau des éclisses (sorte d'agrafes métalliques qui servent par paire à raccorder deux rails consécutifs). Fixée de part et d'autre du rail et reliée par six, parfois quatre, boulons, une éclisse avait fini par ne tenir que par un boulon et avait pivoté, provoquant le déraillement du train.

À lire aussi
Brétigny-sur-Orge, le 12 juillet 2013. déraillement du train Paris-Limoges
Catastrophe ferroviaire de Brétigny : des documents accablants pour la SNCF ?

L'enquête judiciaire comprend entre autres une expertise métallurgique très attendue, qui devrait notamment permettre de savoir depuis quand cette pièce était défectueuse et établir les responsabilités d'un éventuel défaut de maintenance. Ces conclusions sont rendues publiques à quelques jours du premier anniversaire de la catastrophe, pour lequel une cérémonie commémorative est prévue samedi place de la gare à Brétigny.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Déraillement du train Paris-Limoges Accident SNCF
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants