2 min de lecture Déraillement du train Paris-Limoges

Accident de Brétigny : la SNCF "ne conteste en rien ce qu'a dit le procureur"

Le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, a assuré que son groupe ainsi que RFF ne contestaient "en rien" les propos du procureur de la République d'Evry sur les causes de l'accident de Brétigny-sur-Orge.

Guillaume Pepy, lors d'une conférence de presse le 21 mai 2014
Guillaume Pepy, lors d'une conférence de presse le 21 mai 2014 Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Nous ne contestons en rien ce qu'a dit le procureur de la République (d'Evry) pour une raison simple : il a en mains des rapports que nous n'avons pas", a déclaré le président de la SNCF Guillaume Pepy, ce lundi 7 juillet lors d'une conférence de presse commune avec Réseau ferré de France (RFF) sur la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge (Essonne).

Dans un communiqué, la SNCF et RFF estiment que le rapport rendu par les deux experts mandatés par la justice, auquel ils n'ont pas eu accès, "semble prolonger les premières conclusions du BEA-TT", le Bureau d'enquête sur les accidents de transport terrestre, qui avait déjà mis en cause les règles de maintenance de la SNCF dans son rapport d'étape rendu en janvier.

Une contre-expertise peut-être commandée

"Lorsque nous aurons en mains les deux expertises, (...) nous verrons s'il y a lieu ou pas à commander une contre-expertise", a ajouté Guillaume Pepy. "A aucun moment nous ne sommes dans le déni", a-t-il précisé, faisant référence à la responsabilité dans cet accident que la SNCF a reconnu le jour-même.

À lire aussi
Brétigny-sur-Orge, le 12 juillet 2013. déraillement du train Paris-Limoges
Catastrophe ferroviaire de Brétigny : des documents accablants pour la SNCF ?

"Cet aiguillage avait un problème d'état et un problème d'entretien", a déclaré le président de RFF, Jacques Rapoport, tandis que Guillaume Pepy a évoqué "des séries de non-conformité de cet aiguillage et des choses qui n'ont pas été vues".

Guillaume Pepy a souligné que "l'établissement des responsabilités (...), c'est le domaine de l'instruction judiciaire (...) et du procès qui aura lieu".

La SNCF et RFF contestent le terme de "délabrement" du réseau

SNCF et RFF sont aussi revenus sur "l'état de délabrement jamais vu" pointé du doigt par les experts, au sujet d'une partie de la voie concernée. "Nous avons contesté le terme de délabrement pour le réseau. (...) La contestation (...) n'a plus d'objet dès lors que la critique ne porte pas sur l'ensemble du réseau", mais sur une pièce, a précisé Jacques Rapoport.

Lundi, le procureur de la République d'Evry a indiqué que l'accident de Brétigny-sur-Orge (Essonne), qui a fait sept morts le 12 juillet 2013, résulte d'un "déficit dans la qualité de la maintenance" de cette partie du réseau.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Déraillement du train Paris-Limoges Accident SNCF
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773095206
Accident de Brétigny : la SNCF "ne conteste en rien ce qu'a dit le procureur"
Accident de Brétigny : la SNCF "ne conteste en rien ce qu'a dit le procureur"
Le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, a assuré que son groupe ainsi que RFF ne contestaient "en rien" les propos du procureur de la République d'Evry sur les causes de l'accident de Brétigny-sur-Orge.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/accident-de-bretigny-la-sncf-ne-conteste-en-rien-ce-qu-a-dit-le-procureur-7773095206
2014-07-07 18:27:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Qyi0zgtD7aEh-b7wTCNziQ/330v220-2/online/image/2014/0604/7772422067_guillaume-pepy-lors-d-une-conference-de-presse-le-21-mai-2014.jpg