1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Accident dans le Morbihan : le prêtre trouve la famille "très digne" avant les obsèques
1 min de lecture

Accident dans le Morbihan : le prêtre trouve la famille "très digne" avant les obsèques

REPLAY / TÉMOIGNAGE - Les cérémonies en mémoire des 4 personnes décédées après l'accident de voiture dans le Morbihan ont lieu ce mercredi 5 août à Pontivy, Rohan puis Pleugriffet.

Accident de la route (photo d'illustration).
Accident de la route (photo d'illustration).
Crédit : FRED TANNEAU / AFP
Accident dans le Morbihan : le prêtre trouve la famille "très digne" avant les obsèques
01:19
La rédaction de RTL & Valentin Chatelier

Il y aura beaucoup de monde ce mercredi 5 août aux obsèques des 4 mineurs décédés dans l'accident de voiture survenu dimanche dans le Morbihan. Les premiers résultats de l'enquête ont montré que le conducteur de l'utilitaire avait consommé de l'alcool avant de conduire.

Les obsèques auront lieu à partir de 10h30 à Pontivy, puis à Rohan et à Pleugriffet. L'abbé Launey est chargé de les célébrer. "Ce n'est jamais facile pour moi en tout cas de célébrer des obsèques. Après quand ce sont des jeunes, bien sûr c'est dramatique", a-t-il résumé sur RTL. Une cérémonie qui devrait accueillir beaucoup de jeunes, "à la différence d'autres enterrements".

Ils veulent faire les choses dans la paix

L'abbé Launey

Un morceau de musique sera lancé pour la bénédiction. "C'est la famille qui a choisi et puis moi j'ai dit oui", a expliqué l'abbé. La famille, qui aurait pu avoir de la haine contre le conducteur de l'utilitaire, semble pourtant en être loin. "Je l'ai trouvée très digne. Ce qui m'a frappé, c'est qu'elle n'est pas du tout, c'est ce qu'elle m'a dit, dans la haine par rapport au conducteur. Elle aurait pu être révoltée mais non. Ils veulent faire les choses dans la paix", s'est-il félicité. L'abbé regrette la mort de ses adolescents partis trop vite. "Comme je suis prêtre j'essaie de porter ces gens dans la prière et puis de les confier au seigneur. Ce n'est pas dans la logique des choses de perdre ses enfants. En plus pour une maman, c'est la chair de sa chair", a fait remarquer l'abbé Launey.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/