3 min de lecture

800 morts dans le naufrage de dimanche en Méditerranée, l'UE promet d'agir

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Pascal Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud iTunes RSS
>
LES AUDITEURS du 21/04/2015 Crédit Image : MARINA MILITARE / AFP | Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission

800 morts dans le naufrage de dimanche en Méditerranée, l'UE promet d'agir

Le naufrage d'un chalutier dimanche au large de la Libye a fait 800 morts, ont annoncé tôt ce matin à Catane, en Sicile, des représentants du HCR et de l'OIM, quelques heures après l'annonce d'un plan d'action européen pour répondre au drame des migrants en Méditerranée.
  
Des représentants du HCR et de l'OIM ont pu interroger la plupart des 27 survivants arrivés dans le port sicilien vers minuit et qui ont débarqué environ deux heures plus tard. La police italienne a annoncé dans la nuit que deux des survivants, un Tunisien et un Syrien soupçonnés d'avoir été le capitaine et un membre d'équipage du chalutier, avaient été arrêtés à bord du bateau des garde-côtes. Un 28e survivant avait été transporté d'urgence dimanche en raison de son état de santé et était déjà hospitalisé à Catane.

L'Union européenne a décidé lundi de tenir jeudi un sommet extraordinaire pour répondre en urgence au drame des migrants en Méditerranée, après une série  noire de naufrages qui ont fait des centaines de morts depuis le début de l'année.
  
"Si nous n'agissons pas maintenant la crise va prendre des proportions dangereuses dans les mois qui viennent", a prévenu le commissaire européen en charge du dossier, Dimitris Avramopoulos, en détaillant un plan d'action en dix  points qui servira de "base de travail" aux dirigeants jeudi.
  
Ce plan a été soumis hier aux ministres des Affaires étrangères et de l'Intérieur de l'UE. Il prévoit le doublement des moyens pour la mission de surveillance maritime Triton, qui pourra patrouiller dans une zone plus large et devra participer aux secours.
  
Une mesure plus audacieuse, de capture et de destruction des bateaux utilisés par les trafiquants, est également envisagée, mais elle devra recevoir  le feu vert de l'ONU et vaincre les réticences de certaines capitales, notamment Londres.

Faut-il continuer à tenter de sauver ces migrants, abandonnés à leur sort, en pleine mer ? 


Invités du débat de RTL MIDI : Arnaud Danjean, député européen et membre de la commission Affaires Etrangères & sous-commission Défense du Parlement Européen et Philippe Leclerc, représentant du Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en France.

La rédaction vous recommande

Le PSG peut-il gagner un jour la Ligue des champions ?

Le PSG devra réaliser un exploit ce soir à Barcelone pour se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des champions après sa défaite au match aller mercredi dernier 3 buts à 1. 

Et si le club de la capitale doit quitter la compétition de ses rêves en quarts de finale pour la troisième fois d'affilée, il pourrait être utile d'y mettre la manière. 

Contrairement au match aller, les Parisiens s'avanceront ce soir avec une équipe qui n'aura pas tout à fait la même allure qu'à l'aller. Verratti, fera ainsi son retour de suspension tout comme Zlatan Ibrahimovic. Mais manquera tout de même Thiago Motta et Thiago Silva.

Le PSG peut-il gagner un jour la Ligue des champions ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour !

Le PSG peut-il gagner un jour la Ligue des champions ?
Nombre de votes : 5266 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande

Religion au travail: un sujet régulier pour un manager sur quatre

Près d'un manager sur quatre est confronté régulièrement au sujet de la religion au travail (demandes d'absence pour une fête, port de signes religieux...), presque deux fois plus qu'un an auparavant, selon une étude rendue publique aujourd'hui.
  
Selon cette enquête de l'institut Randstad et de l'Observatoire du Fait Religieux en Entreprise (OFRE), menée pour la troisième année, 23% des managers  déclarent rencontrer régulièrement, c'est-à-dire de façon quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle, le fait religieux dans l'entreprise. Ils n'étaient que 12% dans ce cas en 2014.
  
Les sujets les plus fréquents sont les demandes d'absence pour une fête religieuse (19%), le port de signes religieux (croix, kippa, foulard, turban...) rencontré par 17% des personnes interrogées et les demandes d'aménagement d'horaire (12%).
  
Plus rarement surgissent des demandes de prières pendant les pauses ou, plus problématiques, des demandes de prières pendant le temps de travail, le refus de travailler avec une femme ou le prosélytisme.
  
Dans l'ensemble, le contexte reste apaisé, notent les auteurs de l'étude, puisque 94% des cas rencontrés n'entraînent ni conflit ni blocage.

La rédaction vous recommande

Nous attendons vos commentaires et vos avis.

Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants