1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. 2020, "année historique" pour les sex-toys, selon une étude de l'IFOP
2 min de lecture

2020, "année historique" pour les sex-toys, selon une étude de l'IFOP

Selon une étude de l'IFOP pour la boutique "Passage du désir" publiée mercredi 10 février, un tiers des personnes interrogées ont utilisé un sex-toy l'année passée.

Les sextoys sont-ils des outils émancipateurs pour les femmes ?
Les sextoys sont-ils des outils émancipateurs pour les femmes ?
Crédit : iStock / Getty Images Plus
Marie Zafimehy

Assiste-t-on à l'érosion d'un tabou ? Selon une enquête IFOP pour la boutique "Passage du désir", l'année 2020 a été une "année historique dans l'histoire des sex-toys" : un tiers des personnes interrogées indiquent en avoir utilisé un au cours de l'an passé. Un chiffre "nettement supérieur" à celui des années précédentes, souligne l'institut de sondage - en 2017, par exemple, il atteignait 25%.

Cette hausse, peut-être encouragée par le confinement et les soirées de couvre-feu en temps de pandémie, s'inscrit aussi dans la lignée d'une démocratisation de l'utilisation de ces accessoires dédiés au plaisir sexuel. 

L'enquête de l'IFOP a été réalisée du 27 au 30 novembre auprès d'un échantillon représentatif de 2.012 Français et Françaises représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine. Sur la base d'un questionnaire auto-administré en ligne, elle montre que 51% des personnes âgées de 18 à 69 ans ont déjà utilisé un sex-toy au cours de leur vie : c'est la première fois que ce nombre dépasse le "seuil symbolique des 50%", insiste l'IFOP, mais le chiffre n'est pas si loin de ceux des années passées (48% en 2017).

Une utilisation loin des préjugés

L'enquête montre également que les hommes utilisent des sex-toys dans la même proportion que les femmes : 50% pour les premiers, 52% pour les secondes. Plus encore Françaises et Français ont recours à ces objets, non seulement seuls mais aussi avec un ou une partenaire : 46% des personnes interrogées déclarent ainsi en avoir déjà utilisé à deux, soit dix point de plus que les données concernant celles disant en avoir utilisé seules (34%). 

À lire aussi

Par ailleurs, 31% des personnes en couple indiquent en avoir déjà utilisé un avec leur moitié, presque autant que les célibataires (28%). Selon l'IFOP, la raison principale est la suivante : leur utilisation accroît le plaisir sexuel pour 69% des personnes interrogées ayant déjà eu recours à un sex-toy à deux.

Ces résultats vont de pair avec une certaine libération de la parole autour de la masturbation et de la sexualité. Les femmes sont 44% à déclarer en avoir déjà parlé avec "de très bon(ne)s ami(e)s", 40% pour les hommes. Les sex-toys ne sont plus seulement considérés comme des outils au service du plaisir individuel, mais comme l'opportunité de se découvrir et d'apprécier une sexualité épanouie.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/