1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. 11-Novembre : Suzanne raconte avec émotion l'expérience de son père dans les tranchées
1 min de lecture

11-Novembre : Suzanne raconte avec émotion l'expérience de son père dans les tranchées

TÉMOIGNAGE - Claude a combattu de 1914 à 1918 dans les tranchées. Près d'un siècle après, sa fille Suzanne a raconté ses souvenirs dans les "Auditeurs ont la parole". Un témoignage très émouvant.

Des soldats français lors d'une reconstitution (illustration)
Des soldats français lors d'une reconstitution (illustration)
Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
11-Novembre : le témoignage très émouvant de Suzanne, fille de Claude, poilu de 1914 à 1918
08:36
Pascal Praud - édité par Paul Turban

S'il ne reste plus aujourd'hui de "Poilus", c'est-à-dire de combattants de la Première Guerre mondiale, en vie, leurs souvenirs restent encore bien présents dans la mémoire de leurs enfants. C'est le cas de Suzanne, 80 ans, qui a témoigné ce mercredi 11 novembre dans Les Auditeurs ont la parole. 

Son père, Claude, a été mobilisé à 19 ans et est resté sur le front de 1914 à 1918. "Il en parlait et il racontait ce qui était racontable à des enfants, se souvient Suzanne : le souvenir des tranchées pleines de boue, le bruit des obus, les barbelés." Elle raconte encore que "les copains morts dans les tranchées qu'ils mettaient dans leur capote et qu'ils balançaient au dessus pour ne pas avoir un cadavre dans la tranchée." 

"Il a été blessé à Verdun, rapporte Suzanne. Son char a sauté sur un obus qui était enterré et il a été brûlé. Il est rentré chez lui quelque temps, mais il n'en a gardé aucune cicatrice." "Il nous en parlait assez librement", raconte-t-elle avec émotion. "Quand mes fils ont eu 19 ans et qu'ils sont partis au service militaire, j'ai compris l'état d'esprit dans lequel il était. Il était trop jeune pour faire la guerre", rappelle Suzanne. 

"Mon père ne voulait que des filles pour ne pas qu'elles partent à la guerre. Si j'avais été un garçon, je serais partie en Algérie", confie Suzanne. "Ce sont des souvenirs très présents, pourtant je n'avais que 5-6 ans", raconte-t-elle. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/