1 min de lecture Société

Cyclone à La Réunion : conditions réunies pour l'état de catastrophe naturelle, selon l'État

L'état de catastrophe naturelle devrait en toute logique être déclaré après le passage du cyclone Béjisa sur l'île de La Réunion, selon le ministre des Outre-Mer.

Le cyclone Bejisa a frappé La Réunion jeudi 2 janvier 2014
Le cyclone Bejisa a frappé La Réunion jeudi 2 janvier 2014 Crédit : AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Frappée par le dévastateur cyclone Bejisa, La Réunion bénéficiera, tout comme la Bretagne en proie aux inondations, d'une déclaration de catastrophe naturelle, qui ouvre le droit à des indemnisations par les assurances.

Arrivé dans cette île française de l'Océan indien samedi matin, moins de 24 heures après la levée de l'alerte cyclonique rouge, le ministre des Outre-Mer Victorin Lurel a jugé que les conditions requises étaient "manifestement réunies" pour que l'état de catastrophe naturelle soit déclaré à La Réunion, ce samedi 4 janvier.

"Il faut des éléments probants, respecter certains critères, notamment la vitesse des vents, pour que l'état de catastrophe naturelle soit déclaré", a rappelé le ministre lors d'une visite au centre opérationnel d'EDF à Saint-Denis. "Manifestement les conditions sont remplies", a-t-il estimé.

Égalité de traitement avec la Bretagne

"On fera aussi bien que pour la Bretagne. Il y aura une égalité de traitement", a-t-il promis, 24 heures après la levée de l'alerte cyclonique rouge. Il a appelé les mairies à "faire diligence" pour transmettre les demandes à la préfecture. En théorie, la déclaration de catastrophe naturelle, qui ouvre des droits à indemnisations, est consécutive aux demandes des communes.

À lire aussi
stationnement
Paris : la mairie prévoit la suppression de 70.000 places de parking

"Envoyez les dossiers le plus vite possible", a exhorté Victorin Lurel. "Les particuliers assurés doivent se rapprocher de leur assureur sous cinq jours puis de leur maire pour lui demander de formuler une demande de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle", a-t-il indiqué. Pour le cyclone Dumile qui a frappé l'île en janvier 2013, les dernières indemnisations sont intervenues en juillet.

Plus grave phénomène météorologique depuis vingt ans à La Réunion, Bejisa a provoqué la mort d'une veille dame et fait 16 blessés, ainsi que d'importants dégâts matériels: routes, toits arrachés, bateaux coulés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Météo Info
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants