1 min de lecture Météo

Cyclone à la Réunion : un mort dans la nuit, l'alerte rouge est levée

Le cyclone Bejisa a commencé ce matin à s'éloigner de la Réunion où il a fait de gros dégâts, quinze blessés et au moins un mort à Saint-Leu (ouest). L'alerte rouge sur l'île a été levée à 9 heures (6 heures à Paris).

Le cyclone Bejisa a frappé La Réunion jeudi 2 janvier 2014
Le cyclone Bejisa a frappé La Réunion jeudi 2 janvier 2014 Crédit : AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

L'alerte rouge a été levée vendredi matin à 9 heures (6 heures, heure de Paris) sur l'île de la Réunion où le cyclone tropical Bejisa a fait au moins un mort, quinze blessés et d'importants dégâts. Plus de 175.000 foyers étaient privés d'électricité au lever du jour et près d'un quart de la population de l'île, soit 200.000 personnes, ont subi des coupures d'eau.

Routes et maisons endommagées

"Nous avons malheureusement à dénombrer le décès d'une personne âgée de 86 ans sur le quartier de Piton Saint-Leu. Elle était chez elle dans sa maison quand on l'a retrouvée ce matin inanimée. On a su qu'elle souhaitait regagner le domicile de sa fille. À ce moment il y a peut-être eu un accident malheureux pour cette dame", a déclaré Serge Hoarau, membre de la cellule de crise de Saint-Leu (ouest de l'île), sur RTL.

"Les équipes municipales s'affairent maintenant sur le terrain, des familles se retrouvent sans maison ce matin puisque les toitures ont été arrachées, les réseaux routiers sont durement touchés, affectés par le passage du cyclone", a précisé Serge Hoarau.

>
Le cyclone Bejisa a fait un mort à La Réunion Crédit Image : RTL | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Météo La Réunion Info
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants