1 min de lecture 35 heures

Smart France : 56% des salariés favorables aux 39 heures

C'est une petite victoire pour la direction de l'entreprise de Moselle qui voit ses employés voter en faveur du retour aux 39 heures en échange d'une garantie d'emploi. Un référendum à caractère purement consultatif.

Selon un syndicat, l'entreprise Smart en Lorraine a "créé deux clans dans l'usine", celui du oui et celui du non.
Selon un syndicat, l'entreprise Smart en Lorraine a "créé deux clans dans l'usine", celui du oui et celui du non. Crédit : PATRICK HERTZOG / AFP
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
et AFP

C'est une victoire symbolique qui conforte la direction dans ses orientations. Après le référendum proposé aux salariés de Moselle par l'entreprise Smart France de Hambach, une majorité d'entre eux s'est dit favorable à un retour provisoire aux 39 heures en échange d'une garantie de l'emploi jusqu'en 2020. 

Précisément, il sont 56,1%. Cependant, le oui, majoritaire à 74% chez les 385 cadres, employés, techniciens et agents de maîtrise consultés, n'a rassemblé que 39% des suffrages chez les 367 ouvriers votants, lors de ce référendum à caractère purement consultatif, ont précisé les syndicats. 

"Avec cette consultation, la direction a créé deux clans dans l'usine, il va falloir trouver une solution pour que les salariés de ce site ne s'entredéchirent pas", a commenté Gilles Hemmerling, président de la CFE-CGC en Lorraine. 

93% de participation

La consultation a connu un taux de participation élevé : 93,3%, sur un site qui compte quelque 800 salariés. Dans un communiqué, la direction de Smart France s'est félicitée "de ce résultat qui confirme l'engagement de ses coéquipiers en faveur de l'usine de Hambach". 

À lire aussi
Une salariée devant son ordinateur (illustration). temps de travail
Travail : 60% des salariés favorables à la semaine de quatre jours

Les salariés étaient appelés à se prononcer sur le "Pacte 2020" proposé à l'occasion des négociations annuelles obligatoires sur les salaires. 

En échange d'une garantie de l'emploi jusqu'en 2020, il prévoit d'augmenter la durée du travail à 39 heures hebdomadaires dès l'an prochain, mais avec une rémunération calculée seulement sur 37 heures. Les cadres, eux, devraient abandonner des jours de RTT. Le dispositif est prévu jusqu'en 2020, après quoi l'usine repasserait aux 35 heures.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
35 heures Entreprises Salariés
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants