1 min de lecture Gouvernement

Réforme des retraites : que faut-il attendre des annonces d'Édouard Philippe ?

ÉDITO - C'est ce mercredi 11 décembre que doit s'exprimer le Premier ministre Édouard Philippe pour donner l'architecture de cette réforme des retraites tant contestée. Mais de quoi va-t-il être question ?

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet
>
Réforme des retraites : que va dire Édouard Philippe ? Crédit Image : Martin BUREAU / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Camille Descroix

C’est l'événement du jour. Le Premier ministre Édouard Philippe va s'exprimer ce mercredi 11 décembre pour donner les détails de sa réforme des retraites. Mais que va-t-il dire ?

Nul doute qu'il confirme l’objectif de créer un système universel de retraite pour fondre les 42 régimes existants en un seul. Mais pour atténuer les contestations, il va jouer sur les deux leviers qu'il a en main : le temps et l'argent. 

Le temps, cela veut dire que la réforme ne s'appliquera que dans plusieurs décennies et que chaque régime aura à négocier son propre calendrier. L'idée de frapper les générations nées après 1963 est abandonnée. Quant aux régimes spéciaux, la SNCF et la RATP, par exemple, ils auront un traitement à part. 

L'argent, ce sont les compensations salariales destinées aux professions qui perdraient au changement de régime, notamment les enseignants et les professions hospitalières.

Davantage d'égalité ?

À lire aussi
Le président de la République Emmanuel Macron et le Premier ministre Édouard Philippe en mai 2019 sondage
Emmanuel Macron et Édouard Philippe : net recul de leur popularité en janvier

Le paradoxe, pour arriver à l'égalité théorique, c'est que la longue période de transition va consacrer les particularismes. Si on aménage une transition douce pour les régimes spéciaux, chacune des professions concernées va brailler pour différer sa propre convergence vers le système commun. 

Le slogan "Un euros cotisé donne les mêmes droits pour tous" ne sera jamais appliqué, au moins pas intégralement. L'autre paradoxe, c’est que cette réforme pourrait accroître les difficultés financières du service public, en augmentant le traitement des fonctionnaires et les cotisations de retraite de l'État. 

C'est une reforme qui va coûter cher, par rapport à la situation existante, sans apporter de gains financiers sur le long terme sauf s'il y a parallèlement une mesure pour allonger la carrière comme le souhaite Édouard Philippe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Réforme des retraites Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants