2 min de lecture Réforme des retraites

Réforme des retraites : l'attractivité de la France devrait résister à la grève

Des économistes estiment qu'il est primordial que le gouvernement n'abandonne pas sa réforme pour que l'attractivité de la France à l'international ne soit pas dégradée.

Le ministère de l'Économie et des Finances, à Bercy (Illustration).
Le ministère de l'Économie et des Finances, à Bercy (Illustration). Crédit : AFP / FRED DUFOUR
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

Un impact minimisé. Les grèves contre la réforme des retraites qui durent depuis maintenant un mois en France ne devraient pas dégrader l'attractivité et l'image économique du pays à l'étranger, selon des économistes, à condition que le gouvernement n'abandonne pas sa réforme.

"Plus vite nous trouverons un compromis, mieux ce sera. Plus ça dure, plus c'est mauvais pour l'image de la France", s'est inquiété le ministre de l'Économie Bruno Le Maire ce vendredi 3 janvier lors d'une rencontre avec des commerçants parisiens dont l'activité est très affectée par la grève.

"Nous avons depuis trois ans considérablement amélioré l'image de la France à l'étranger. Nous sommes devenus l'une des nations les plus attractives pour les investissements étrangers (...). Il ne faut pas abîmer cette image-là", a-t-il insisté. En 2018, la France est devenue numéro deux en Europe en terme de projets d'investissements étrangers, derrière le Royaume-Uni mais devant l'Allemagne.

Un élan présidentiel terni

L'élection d'Emmanuel Macron en 2017 et sa volonté de réformer la France avaient été largement saluées à l'international où il rompait avec l'image d'un pays impossible à transformer, avec ses professions aux statuts issus "d'une autre époque", selon les mots employés à l'automne par le président de la République.

À lire aussi
Yves Veyrier, secrétaire général de la Force Ouvrière, le 3 mars 2020 réforme des retraites
Réformes des retraites : il faut "tout reprendre à zéro", affirme Yves Veyrier sur RTL

La réforme du droit du travail, la loi Pacte pour la croissance des entreprises ou encore la réforme de l'assurance-chômage et de la SNCF ont confirmé ces attentes, mais le mouvement des "gilets jaunes" de l'an dernier et les difficultés à faire passer la réforme des retraites ont terni l'élan présidentiel.

"Si jamais il y avait l'impression que les réformes sont totalement grippées, on pourrait avoir un changement de regard porté sur la France. Mais je ne pense pas qu'on soit déjà dans ce moment-là", estime toutefois Denis Ferrand, directeur général du cabinet Rexecode, qui tend à "relativiser les impacts" de la grève sur l'attractivité du pays.

Il est par ailleurs difficile d'évaluer précisément l'impact d'un tel mouvement sur l'attractivité d'un pays, prévient de son côté Isabelle Méjean, économiste spécialiste du commerce international. "Ce qui peut avoir un impact, quoique probablement marginal, c'est la répétition de mouvements sociaux qui va conforter l'image d'une France dans laquelle le climat social est agité", estime-t-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme des retraites Grève Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants